La France s'offre un billet pour la finale

Jérôme Capton - ©2008 20 minutes

— 

Victorieuse hier de l'Italie (25-13), la France garde encore une chance de remporter l'édition 2008 du Tournoi des VI Nations. Pour conserver le titre gagné en 2006 et 2007, il lui faudra pour cela s'imposer au pays de Galles avec 20 points d'avance samedi prochain. Un voyage au Millennium Stadium de Cardiff qui sera d'autant moins de tout repos que le XV du Poireau, vainqueur samedi en Irlande (16-12), peut remporter le dixième Grand Chelem de son histoire en cas de succès contre les Bleus. Après la défaite contre l'Angleterre au Stade de France il y a deux semaines, les Tricolores n'ont pas montré un visage beaucoup plus rassurant. Face à des Italiens pourtant privés de Mauro Bergamasco, suspendu treize semaines après avoir reçu un carton jaune contre le pays de Galles, les joueurs de Marc Lièvremont ont assuré l'essentiel, sans plus.

« Les Italiens sont en belle progression. On a essayé de créer des choses, certaines étaient positives, d'autres moins. Mais l'essentiel était de gagner et on l'a fait », constatait Aurélien Rougerie, auteur d'un des trois essais tricolores, les deux autres étant marqués par Yannick Jauzion et Anthony Floch. Une des satisfactions du match est venue de l'efficacité au pied de Dimitri Yachvili, qui a réussi deux pénalités et deux transformations. Autre point positif, le jeu des arrières, impeccables hier, tandis qu'une nouvelle fois le pack n'a pas été à la fête. De quoi donner encore un peu de travail à Marc Lièvremont, adepte du turnover depuis le début du Tournoi et qui n'a toujours pas trouvé les bons réglages à l'avant.