Le 15e acte manqué des Lillois

Antoine Maes - ©2008 20 minutes

— 

Les mauvaises habitudes survivent aux derbies. Samedi, les Lillois ont ramené un point de Valenciennes (0-0), lors de la 28e journée de Ligue 1. Supérieurs en défense, supérieurs au milieu, les hommes de Claude Puel ont trop souffert de la transparence de Souleymane Youla en attaque pour concrétiser leur domination. Comme souvent. « Avec beaucoup de jeunes, on fournit une prestation très solide, surtout en défense. Mais il y avait la matière pour ramener les trois points. On a manqué de lucidité dans le dernier geste, la dernière passe, le dernier centre », analyse l'entraîneur lillois, qui sait bien que ses joueurs n'ont pas marqué le moindre but depuis trois matchs.

Mis à part les dix dernières minutes de la première période, les Dogues n'ont pourtant jamais desserré leur étreinte sur des Valenciennois qui courraient après le ballon. Bilan : une occasion franche de chaque côté. Un splendide lob du gauche de Stefan Lichtsteiner échoué sur la transversale de Nicolas Penneteau (45e), et une tête de José Saez sauvé d'extrême justesse sur sa ligne par Adil Rami (37e). Si la Ligue décidait d'attribuer un demi point aux équipes qui dominent sans marquer, le Losc compterait dix unités de plus à son compteur. Mais le foot, ce n'est pas de la boxe. Et ce matin, les coéquipiers de Jean II Makoun n'ont plus que deux points d'avance sur le premier relégable avant l'angoissant derby à Lens, demain (18 h 45), à Bollaert. « Les autres clubs ne joueront pas, c'est une belle opportunité. Mais il faut d'abord penser à bien récupérer », conclut Claude Puel.