«La saison dernière, c'était de la science fiction»... Fourcade est toujours ambitieux mais pas fou

BIATHLON Martin Fourcade vise évidemment le gros globe de cristal sans pour autant être aussi hégémonique que l'an passé...

W.P.

— 

Martin Fourcade porte le drapeau français
Martin Fourcade porte le drapeau français — JONATHAN NACKSTRAND / AFP

« Tu bluffes Martoni. » Bon, on est à peu près sûrs que l’arme de Martin Fourcade sera chargée quand il enfilera les skis pour lancer sa saison individuelle sur les 20km d’Ostersund, jeudi après-midi. Ce dont on est un peu moins sûrs, c’est que le multiple champion du monde de biathlon mente au sujet de la possibilité de répéter une saison à la hauteur de l’exercice précédent. Voilà ce qu’en dit Fourcade dans le quotidien L’Equipe :

« C’était un peu de la science-fiction. En décembre, sur dix courses, j’en ai gagné neuf. C’est inouï, un peu irrationnel. Je me détache de la performance. […] Sincèrement, ça ne se fera plus. […] Je ne m’attends pas à faire mieux. »

N’allez cependant pas croire qu’il s’agit là d’un manque d’ambition. Le biathlète français a toujours envie de gagner et il s’est (trop ?) entraîné comme un taré pendant la pré-saison avec l’objectif de ramener un nouveau gros globe de cristal. « Les Jeux sont ma priorité, mais je ne vais pas me gêner si je vois que je peux la gagner [la Coupe du monde] », a-t-il ajouté dans L’Equipe. La concurrence n’a qu’à bien se tenir.