Un golfeur aurait tué un oiseau avec une balle

GOLF Il risque la prison...

P.K. (avec agence)

— 

Le swing qui tue. L'Américain Tripp Isenhour, joueur professionnel de golf, pourrait aller en prison pour avoir perpétré un attentat odieux. L'arme du crime: une balle de golf.

La victime, un faucon, qui selon un preneur de son qui a balancé Isenhour, perturbait le joueur avec son cri.

Pour le faire taire

A sa décharge, l'oiseau, perché dans un arbre à environ 275 m de la balle, n'était sans doute pas conscient que le golfeur était très concentré sur le tournage d'une vidéo sur l'apprentissage du golf. Il n'en était sans doute pas au chapitre sur le self-control.

Dans une première tentative d'intimidation, Isenhour a pris une voiturette pour s'approcher et a frappé des balles en direction de l'oiseau pour tenter -en vain- de le faire taire.

A la 10e balle…

Le faucon, protégé par la loi sur la conservation des espèces, s'est alors approché de lui à moins de 70 mètres. Isenhour a répété ses frappes et à la 10e balle, il a mortellement touché l'oiseau.

Un membre de l'équipe l'a ensuite enterré sur place, mais le volatile a dû être déterré pour les besoins de l'enquête.

Déjà Llodra…

Isenhour, qui risque jusqu'à un an de prison, a expliqué qu'il adorait les animaux et qu'il était lui-même propriétaire de trois chats.

Ce n'est malheureusement pas la première victime animale des sportifs. A l'Open d'Australie 2002, Mickael Llodra avait tué un petit oiseau qui passait par là.