Les Lillois veulent desserrer leur ceinture...

Antoine Maes - ©2008 20 minutes

— 

Le retour de l'audace. Demain, à Valenciennes, le Losc devrait « prendre des risques », promet Rio Mavuba. Comme leur retenue les a emmenés aux portes de la zone des relégables, les Lillois ont décidé de changer de braquet. Si on voulait être mauvais esprit, on dirait que ce sont là les premières conséquences de la sortie remarquée de Nicolas Fauvergue. « Les consignes n'ont jamais été de rester derrière. Maintenant, il est évident qu'il faut plus accompagner nos actions. C'est ce qui nous a coûté des points à Bordeaux (0-0) et contre Lyon (0-1) », temporise Claude Puel.

Au dire de toute l'équipe, le problème d'efficacité n'est pas dû à la qualité intrinsèque des attaquants. « C'est un problème collectif, il faut arrêter de nous jeter la pierre », clame Kevin Mirallas. « Monter le bloc-équipe de 10 m, ce serait bien », poursuit Mavuba. Car si la solidité lilloise a « maintenu le Losc à flot », selon Claude Puel, c'est sa capacité à attaquer en bloc qui le maintiendra en L1. « On doit encore passer un palier, et ce n'est pas le plus facile », avance le coach nordiste.