Les Girondins ne voyageront pas pour rien

Rémi Bostsarron - ©2008 20 minutes

— 

« Obtenir un résultat positif. » Tel sera l'objectif des Bordelais dans le sommet du championnat, sur les terres de l'ogre lyonnais, dimanche (20 h 55, 28e journée). Mais qu'entendent-ils par « résultat positif » ? « Au moins un nul, au mieux une victoire », répond le défenseur Mathieu Chalmé. « Nous y allons pour gagner », clame de son côté le milieu Alejandro Alonso. Le traumatisme engendré par le match aller se serait-il dissipé ? Pendant de longues semaines, les hommes de Laurent Blanc avaient érigé la claque reçue à Chaban-Delmas (1-3, 10e journée) en implacable preuve du gouffre qui subsistait entre le leader et son plus sérieux rival. « Je n'oublie pas ce qui s'est passé dans ce match, assure Alonso. Les Lyonnais nous sont toujours supérieurs, parce qu'ils ont plus d'expérience. Mais je crois qu'aujourd'hui, on est plus fort qu'eux mentalement. »

Que l'on ne s'y trompe pas : si les Marine et Blanc affichent une telle ambition, c'est qu'ils ne lient pas directement leur destin au résultat de cette rencontre. « On visera la victoire parce que c'est notre jeu qui veut ça, mais il restera dix matchs derrière, et donc trente points à prendre », rappelle Chalmé. « C'est le match le plus excitant depuis que je joue ici, mais quoi qu'il arrive, ce ne sera pas le tournant de la saison », conclut Alonso.