Le Racing veut éteindre la lanterne rouge

Jérôme Sillon - ©2008 20 minutes

— 

Les Ciel et Blanc répondent souvent présents là où on ne les attend pas. Hors du coup contre le relégable Sochaux (défaite 0-2), ils avaient rectifié le tir une semaine plus tard chez les surprenants Manceaux (victoire 0-1). Demain soir (20 h) à la Meinau, pour le compte de la 28e journée de Ligue 1, les hommes de Jean-Marc Furlan seraient donc bien inspirés de faire respecter la hiérarchie contre le FC Metz, bon dernier avec presque les deux pieds en L2. « Il n'y a rien de pire que d'affronter une équipe condamnée, car elle évolue sans pression, prévient le manager général du Racing. Mais on ne cherche pas à savoir si c'est le dernier ou le premier en face. Il faudra imposer notre jeu. » Et s'imposer tout court face à un voisin messin qui avait humilié Rodrigo et ses coéquipiers en 16e de finale de la Coupe de France, début février (0-3).

Un succès permettrait aux Alsaciens d'ouvrir un peu plus grand la porte du maintien. D'autant que cette 28e journée a programmé quatre autres matchs capitaux entre les clubs du bas de tableau. Pour tenter d'en profiter et parce qu'il pense que « c'est la meilleure solution pour le club », Jean-Marc Furlan devrait faire confiance à deux jeunes issus du centre de formation. Quentin Othon (19 ans), déjà vu à son avantage au Mans, sera reconduit comme titulaire. Il devrait être accompagné par Morgan Schneiderlin (18 ans) ou Mamadou Bah (19 ans) dans l'entrejeu.