La Roma étincelle, Chelsea assure

FOOTBALL Les matchs retour du 8e de finale de ligue des champions...

P. K., A. P.

— 

Real Madrid's Raul (L) fights for the ball with AS Roma's goalkeeper Doni during their Champions League first knockout round, second leg soccer match at Santiago Bernabeu stadium in Madrid March 5, 2008. REUTERS/Susana Vera (SPAIN)
Real Madrid's Raul (L) fights for the ball with AS Roma's goalkeeper Doni during their Champions League first knockout round, second leg soccer match at Santiago Bernabeu stadium in Madrid March 5, 2008. REUTERS/Susana Vera (SPAIN) — REUTERS/Susana Vera

Encore un feu d'artifice. Décidément, après les chocs de mardi, la ligue des champions ne déçoit pas. Petit tour d'horizon.

Chelsea-Olympiakos 3-0 (aller 0-0)

Pas de suspense. Chelsea n'a pas joué avec le feu et a assuré la qualif' dès les premières minutes. Ballack reprend de la tête un centre de Lampard et tue le suspense à la 5e minute.



Quelques minutes plus tard, Lampard reprend ensuite dans le but vide un ballon que le malheureux Antonios Nikopolidis repousse dans ses pieds, après une frappe de Ballack (25e).


L'Olympiakos n'arrive pas à réagit, et après les citrons, Salomon Kalou fusille le sosie de George Clooney après un corner cafouillé (48e).


Les fans de Chelsea, connaisseurs de foot, se permettent même de chambrer avec des chants à la gloire de l'ennemi juré Panathinaïkos. Une belle soirée à Stamford Bridge.

Real Madrid-AS Roma 1-2 (1-2)

La Roma est vraiment une équipe mythique. Ballottée par un Real en jambe, la Roma contrôle, et trouve finalement la faille à la 73e minute, sur une superbe tête de Taddei (73e), après que le défenseur central du Real, Pepe, écope d'un rouge.


Dans la foulée, le Real revient dans la course grâce à l'inévitable Raul, un mètre hors-jeu (75e).

Le Real doit mettre un second but pour s'assurer les prolongations, mais c'est finalement Vucinic qui crucifie les Merengues, encore éliminés en 8e pour la 4e année consécutive.

Un match à revivre comme en live ici.

FC Porto-Schalke 04 1-0 (0-1) (1-4 t.a.b.)

C'est tellement chaud que la rencontre se joue aux tirs aux buts. Pendant le temps réglementaire, Schalke a surtout défendu son but marqué à l’aller, Porto pas très inspiré à l’image de Ricardo Quaresma bute sur une défense très regroupée.

Dans les cages Neuer en état de grâce se charge d’écoeurer les Portugais. Mais c’est à dix après l’expulsion de son latéral Fucile, que Porto trouve la faille à quelques minutes de la fin sur une inspiration de son buteur argentin, Lisandro Lopez.


Pendant les prolongations, Porto même à domine et Quaresma rate son face à face avec Neuer. Et le gardien allemand impérial écoeure les Protugais en sortant deux tirs aux buts.