Real Madrid-AS Roma en live

FOOTBALL 8e de finale retour en live-comme-à-la-maison...

P. K., A. P.

— 

Raul du Real Madrid et Juan de L'AS Roma au coude-à-coude, en 8e de finale retour de ligue des champions, à Madrid le 05 mars 2008.
Raul du Real Madrid et Juan de L'AS Roma au coude-à-coude, en 8e de finale retour de ligue des champions, à Madrid le 05 mars 2008. — REUTERS/Felix Ordonez
Real Madrid-AS Roma 1-2 (aller 1-2)

ET C'EST FINI!
C'est la quatrième élimination en 8e d'affilée pour le Real, ça fait mal. Le live, c'est terminé. Bientôt le compte-rendu des deux autres matchs.

93e:
Le Real doit marquer 3 buts en 2 minutes maintenant, isl sont à 10 et ils n'y croient plus.

92e: ET LE DEUXIEME POUR LA ROMA!!!!! Le REAL EST ELIMINE.
On trouvait bizarre que sur un coup-franc dangereux, Madrid défendent à 1 contre 1 derrière. Evidemment, dans ce genre de situation, c'est la loterie, et Vucinic passe devant la défense madrilène et crucifie Casillas.

91e:
Les Merengues n'en peuvent plus, ils font faute sur faute, et la Roma garde la balle loin de son but.

90e:
Début des arrêts de jeu, le real doit marquer pour y croire encore. 4 minutes. La Roma doit tenir (comment ça, on est partisans?)

88e:
Et un nouveau corner pour Madrid, mais ça ne passe toujours pas. Ca va être dur, très dur. Pendant ce temps-là, Porto à 10 arrache des prolongues.

87e:
Il passe à chaque fois Vucinic. Coup-franc pour la Roma. Panucci rentre, Cicinho sort. Et superbe combinasion romaine sur le coup-franc mais hors-jeu. il reste 5 minutes avec les arrêts de jeu. Au Real de jouer.

85e:
Baptista sort, Soldado rentre. C'est lui le messie? En aprlant de Messie, big up à Léo messi, out pour trois semaines. Sèche tes larmes petit.

84e:
Et un carton pour Tonetto qui claque Drenthe. il a mal parlé de sa mère?

83e:
Ca sent la rupture des deux côtés. Aquilani tente de déchiqueter Miguel Torres, jaune aussi. Domenech appelerait ça une faute intelligente.

82e:
Robinho essaie de dribbler 5 défenseurs, mais Philou Mexès veille.

81e:
Guti qui veut plaquer Vucinic et se vautre lamentablement, le rugby, c'est un métier. Jaune quand même.

80e:
Robinho veut de l'ambiance, ca y est la Roma hésite: jouer les contre à fond ou assurer...

79e:
C'est plus du foot, c'est du hand!!!! Le Real campe devant la surface des Romains, qui essaient de mettre le pied sur le ballon.

77e:
C'est parti pour un quart d'heure de folie à Bernabeu. les données du problème sont simple: le Real à 10 contre 11 doit marquer une fois pour arracher la prolongues. Ca comemnce à ressembler à Fort Alamo. Mais Rome va avoir des occases de contre.

76e:
Alors, Perrotta a l'air touché, donc c'est du 10 contre 10. Ca y est, Pizarro rentre à la place du blessé, mais dans l'intervalle, les Merengue sont revenus.

75e: ET LE REAL EGALISE DANS LA FOULEE!!!!!
Robinho trouve Raul qui est hors-jeu d'un mètre. AHHHHH le scandale. Bon derrière, Raul ajuste Doni, mais c'est moche.

73e: QUEL BUT!!!!!!!!!!
Le Real a craqué. Vucinic récupère sur la gauche, tonetto centre pour la tête de Taddei au deuxième poteau. ENORME. Et maintenant Madrid doit en marquer deux...

72e:
La Roma fait du pressing devant la surface madrilène, c'est fantastique. Les Madrilènes ne savent plus où ils habitent.

70e: ROUGE POUR PEPE,
le défenseur portugais du Real, il s'est aggripé à Vucinic qui a tenté le grand pont à l'entrée de la surface, ça va être très compliqué à 10.

69e:
Robinho tout seul, mais il foire sa tête. Aïe, aïe, aïe.

68e:
D'accord, c'est les deux pieds décolés, mais quel tacle de Juan sur les chevilles de Miguel Torres. Les défenseurs applaudissent.

66e: FANTASTIQUE!!!!
Sur un contre, Vucinic reprend de volée sur la barre, sur le contre Robinho se fait contrer par le bras de Juan dans la surface. D'accord, c'est involontaire. Toujours pas de buts, mais 2 montant à 1 pour la Roma. Il ne faudrait pas le regretter à la fin du match.

65e:
Quel service de Robinho, vers Drenthe... Mais Doni s'interpose. Ca y est, l'éclopé Salgado sort, et Miguel Torres rentre. Côté Roma, Mancini transparent laisse sa place à un vrai avant-centre, Vucinic. u n peu barré par Totti en pointe, mais un tout bon.

63e:
Beau coup de tête pas cadré de Raul dans la foulée. Il est bien seul dans la surface. Sinon, il est bien discret, le meilleur buteur de la ligue dech', ce soir.

62e:
Et Juan qui a des crampes. Bizarre. il simule ou c'est vraiment un match dur? un peu des deux, sans doute.

61e:
Du changement à Madrid: Le pur défensif Diarra laisse sa place au feu foillt Drenthe, qui devrait jouer plutôt ailier gauche. Salgado veut sortir. les adducteurs, sans doute.

60e:
La Roma tente bien de loin, mais ce n'est pas vraiment dangereux. Heureusement, ils font un pressing de fou.

58e:
Ca se rapproche du but de Doni. Superbe frappe de Diarra, bien détournée par le portier romain.

57e:
Les Romains perdent un peu le contrôle du ballon, mais les contres sont toujours aussi dangereux. Perrotta est un peu court pour reprendre un super service de Cicinho.

56e:
Pendant ce temps là, Perrotta prend un jaune, il manquera le prochain match, et sur le coup-franc, main dans la surface..... mais c'est celle du madrilène Diarra.

55e:
A 20minutes, la rédaction est coupée en 2: les filles devant la nouvelle star, les hommes devant le foot. Comment ça, un cliché?

53e:
Aquilani à terre, les Espagnols pas content, ils accusent l'Italien de gagner du temps. il a pourtant pris une bonne boite de Salgado. On va le croire de bonne foi.

51e:
Et pendant ce temps-là, des occases de folie. Enorme contre romain, Casillas par terre sur un tir de Perrotta, et Cannavaro obligé de dégager sur sa ligne d'un retourné acrobatique. Et le Real qui repart à 100 à l'heure derrière. De la grande ligue des champions.

50e:
On rappelle que si le foot, c'est pas votre tasse de thé, vous pouvez suivre la nouvelle star en live ici.

49e:
Et Julio Baptista tape sur l'angle du but. Il a eu raison de frapper. Le Real passe à la vitesse supérieure quand même. Et les supporters de Bernabeu commencent à se faire entendre.

48e:
Très sévère ce coup-franc plein axe pour le Real. Aquilani a à peine effleuré Julio Baptista. Ce dernier va frapper. Guti boude.

47e:
Et c'est reparti comme en première, la Roma combine tranquille, Aquilani est partout. ils ne le veulent pas en équipe nationale, les Italiens?

46e:
C'est reparti. pas de changement. on s'attend à 45 minutes de feu, le Real ne peut pas en rester là.

Non, monsieur Chmura, on ne cautionne ce genre d'allusion. Monsieur Guti est heureux en mariage. Carton jaune. On ne sera évidemment aps aussi sévère pour les autres commentaires!

Mi-temps:
0-0, très beau match, pour l'instant la Roma est qualifiée. Chelsea mène 2-0 contre l'Olympiakos, Porto concède le 0-0 face à Schalke. Pour l'instant, les Portugais sont éliminés.


45e:
Mexès réalise un super ciseau, dommage d'avoir raté le ballon.


44e:
Le milieu espagnol avec Gago et Guti a tendance à trop tricoter.


43e:
Du jeu, des coups, du souffle, bref du foot. Pas toujours besoin de buts pour prendre son pied.


42e:
Robinho s'effondre dans la surface. Rien.

41e:
Faute horrible de Pepe, carton jaune foncé.

39e:
Le Real ne trouve pas la faille, il va falloir trouver les décalages plus vite.

37e:
L'absence de Ruud se fait sentir. Salgado joue au mort dans la surface.

36e:
Changement d'aile magique de Totti, la Roma nous fait toujours autant plaisir. Pas vrai Jean-Michel Aulas?


35e:
C'est dans le mur, De Rossi a été averti sur la faute.


34e:
Perte de balle de Totti qui abouti à un bon coup-franc pour le Real.

32e:
Cinquième frappe d'Aquilani.

30e:
Encore du très grand Mexès sur un rush de Robinho. Raymond tu regardes le match?

29e:
A quel moment la Roma va se rappeller qu'elle est une équipe italienne et blinder sa défense? Mais pour l'instant, c'est encore en évitant de perdre trop vite le ballon, que l'on défend le mieux.

28e:
Encore une frappe d'Aquilani, qui doit avoir des origines allemandes. Brehme, Frings, Basler pour les amateurs de frappes de loin.

27e:
Le Real campe à nouveau chez les Romains.

23e:
Bonne occase pour Mancini, mais il avait laissé ses passements de jambes chez Reveillère.


21e: Super sauvetage de Mexès. Pas le meilleur défenseur français pour rien.

20e:
Jaune pour Taddei, c'est ce soir ou jamais pour ramasser.

17e: Double occase énorme pour la Roma
et Aquilani, une frappe sur la barre et une autre frappe arrêté par Casillas. Mais ils le sortent d'où celui-là?


16e:
Bon coup-franc pour le Real, Robinho tire et Doni sort la grande parade au ras du poteau.

15e:
On oublié, jaune pour Heinze.

14e:
Heinze a sorti la machine à tacle, De Rossi ramasse et apprécie en connaisseur.

12e:
Le Real encore dangereux sur corner, Doni ne se fait pas respecter.

11mn:
Landreau sort du corps de Doni.

9mn:
Sur un bon débordement de Cicinho, Totti rate sa frappe.


7mn:
Tranquilement la Roma installe son jeu. Sinon Spaletti est un peu bossu.


6mn:
Presque une occase pour la Roma, suite à un corner renvoyé, Aquila rate le ballon.


4mn:
Madrid monopolise le ballon, ça tourne, ça tourne.

3mn:
Sur un centre de de Totti, Casillas se fait respecter.

1mn:
C'est parti. Heinze est descendu d'entrée. Le coup-franc ne donne rien.

L'avant-match


Madrid ne peut pas en rester là. Une élimination sans gloire en 8e de finale de la Coupe aux grandes oreilles ferait désordre pour le nouveau Real de Bernd Schuster, souvent impérial en championnat, et parfois quelconque. Quel visage aura le Real? Cela dépend sans doute de la Roma, belle machine à déjouer (quand même) et surtout équipe formidablement joueuse. L'info franco-française du soir: Ludo Giuly commence sur le banc.

Plus d'infos sur les enjeux du match, et sur les autres rencontres de la soirée ici.

N'hésitez pas laisser votre commentaire ci-dessous.