Lyon-Montpellier: «C’est sûr que Nabil Fekir nous a manqué»… Cet OL était bien triste sans son capitaine

FOOTBALL Privés de leur attaquant international suspendu, les Lyonnais ont buté sur la meilleure défense du championnat ce dimanche (0-0)...

Jérémy Laugier

— 

A l'image de Mariano Diaz, ici coincé entre trois défenseurs héraultais, l'OL n'a jamais su mettre à mal le MHSC ce dimanche.
A l'image de Mariano Diaz, ici coincé entre trois défenseurs héraultais, l'OL n'a jamais su mettre à mal le MHSC ce dimanche. — JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP
  • Les partenaires de Lucas Tousart ont vraiment manqué d’inspiration ce dimanche contre Montpellier (0-0).
  • Une inspiration qui vient si souvent du capitaine lyonnais Nabil Fekir, suspendu pour cette rencontre face à la meilleure défense de Ligue 1.

Depuis ses débuts professionnels, Nabil Fekir a quasiment martyrisé à chaque fois la défense montpelliéraine, avec un bilan de 7 buts et 4 passes décisives au total. Suspendu pour avoir enlevé son maillot après le cinquième but dans le derby (0-5), le capitaine lyonnais a cruellement fait défaut à son équipe ce dimanche, alors qu’il se trouve actuellement dans la forme de sa vie. « Il leur manquait bien sûr leur tête pensante, à la fois le passeur et le buteur de cette équipe », a reconnu l’entraîneur héraultais Michel Der Zakarian après un nul sans éclat (0-0).

Un hommage des supporters

Auteur d’un début de saison XXL avec notamment 12 buts et 3 passes décisives, l’attaquant de l’OL est presque parvenu à faire partie des meilleurs moments du match. A savoir en s’offrant une visite au cœur du virage nord avant le coup d’envoi, puis en étant à l’origine de l’animation des deux virages lyonnais, qui ont reproduit ce dimanche sa fameuse célébration dans le derby.

>> A lire aussi : OL-Montpellier: Les supporters lyonnais se font plaisir en reproduisant en plein match la célébration de Nabil Fekir dans le derby

Maxwel Cornet a tout raté ce dimanche

Pour la première fois en Ligue 1 (en 36 rencontres) depuis l’inauguration du Parc OL en janvier 2016, les joueurs de Bruno Genesio n’ont pas inscrit le moindre but à domicile. Malgré 60 % de possession de balle, ils n’ont jamais vraiment mis en danger Benjamin Lecomte, auteur d’un seul véritable arrêt (33e) sur une tentative d’un Maxwel Cornet particulièrement inquiétant ce dimanche.

« Peut-être que des automatismes se sont perdus au cours de la trêve », suggère le latéral Ferland Mendy. « En deuxième mi-temps, il nous a manqué beaucoup trop de choses, complète Bruno Genesio. A savoir de la justesse technique, de la lucidité, ainsi que de la fraîcheur physique et mentale pour inquiéter davantage Montpellier. » Autant de caractéristiques que semble incarner Nabil Fekir.

>> A lire aussi : Lyon-Montpellier: «On se met le cul par terre pour ne pas prendre de but»… Le MHSC freine encore un gros bras de Ligue 1

« Mais bien sûr qu’on aurait préféré avoir Nabil… »

« C’est sûr que Nabil nous a manqué aujourd’hui », reconnaît Mouctar Diakhaby. « On avait déjà vécu cette situation à Troyes (0-5 le 22 octobre) où ça avait plutôt bien fonctionné, tente de nuancer son entraîneur. Mais bien sûr qu’on aurait préféré avoir Nabil dans ce genre de matchs car il est capable par sa qualité technique et ses percussions de percer des lignes, de provoquer des fautes et de voir des espaces. Mais même sans lui, on aurait dû faire beaucoup mieux. »

On ne peut que rejoindre Bruno Genesio sur ce point tant la meilleure défense du championnat a su tranquillement maîtriser son sujet pour obtenir « un nul mérité » et stopper la série de six succès de l’OL. Sans Nabil Fekir, les Lyonnais laissent du même coup filer une occasion en or de revenir à un point de Monaco (2e).

>> A lire aussi : Lyon: Fekir, Aouar, solidité défensive, Genesio... Comment l'OL s'est métamorphosé depuis un mois