OM: What? Après la Finlande, Abdoulaye Meïté signe en Andorre! «Ce sont les aléas de la vie...»

PERDU DE VUE L'ancien défenseur de l'OM nous raconte son parcours de footballeur globe-trotter...

Jean Saint-Marc, avec N.S.

— 

Meïté et Niang fêtent un but en coupe Intertoto (que de nostalgie dans cette légende photo).
Meïté et Niang fêtent un but en coupe Intertoto (que de nostalgie dans cette légende photo). — TCHAEN / SIPA
  • A 37 ans, Abdoulaye Meïté vient de signer dans un club andorran, le FC Lusitans. 
  • L'ancien olympien rêve ensuite de rebondir en Liga. Oui oui...

Abdoulaye Meïté a connu le Vélodrome ; il va découvrir l’Estadi Comunal d’Andorra La Vella. Le défenseur ivoirien a signé ce mardi au FC Lusitans, actuel troisième de la  Lliga Multisegur Assegurances. « Ce sont les aléas de la vie ! Je n’aurais jamais pensé jouer au foot ici » : Abdoulaye Meïté découvre, depuis trois jours, ce petit pays « vraiment dans les montagnes ».

Abdoulaye Meïté, c’est 156 matchs à l’OM. C’est aussi un improbable CV, mi-exotique, mi-football vrai. Après son départ de Marseille, en 2006, il joue d’abord en Premier League (Bolton, West Bromwich). En 2011, il connaît un retour compliqué en France, à Dijon : une grosse suspension pour un attentat sur Julien Quercia, une relégation en fin de saison.

« Revenir à Dijon, c’est dur »

« Quand tu as joué à l’OM pendant six ans, revenir à Dijon, redescendre en Ligue 2, c’est dur. Ça m’a fait du bien de quitter la France ! » Meïté ne fait pas les choses à moitié : il se barre en Finlande. Puis en Crète, au Pays de Galles, en Ecosse… Avant, donc, cette pige en Andorre, à 37 ans : « Ça fait des expériences ! Je me sens bien à l’étranger, la mentalité me convient bien. »

Se firma !
Se firma ! - G. J.

Repéré par un Marseillais en Finlande

Eternel expat', c’est d’ailleurs en Finlande que le défenseur a été repéré par Guillaume Jouberjean, le directeur sportif du FC Lusitans. Un club andorran fondé par des Portugais mais dont le recruteur est… marseillais :

Je me souvenais de lui pour avoir vu ses matchs au Vélodrome quand j’étais jeune, depuis les virages ! Je l’ai contacté via un international andorran qui a joué en Finlande aussi… Vous savez, Andorre c’est un village !

Un village dont les huit équipes de l’élite évoluent sur le même terrain, les quatre matchs de chaque journée s’enchaînant en une après-midi. « C’est mi-amateur, mi-pro », sourit Abdoulaye Meïté, tout de même convaincu par le projet sportif d’un club qui joue chaque année les phases préliminaires européennes. Souvent de Ligue Europa, parfois de Ligue des champions. « Ils veulent franchir un cap, si je peux les aider à se qualifier ! »

Abdoulaye Meïté, après un but contre Nantes en 2004.
Abdoulaye Meïté, après un but contre Nantes en 2004. - TSCHAEN/SIPA

Zinédine Zidane, Wikipédia et la Liga

Petit pays, gros comptes en banque, Andorre n’est toutefois « pas le Qatar », martèle Guillaume Jouberjean : « Il ne vient pas prendre un gros chèque, il vient se faire plaisir. » Selon sa légende (et sa page Wikipédia), Abdoulaye Meïté aurait un jour été qualifié de « joueur incroyable, une sacrée petite teigne » par Zinédine Zidane himself. A 37 ans, le défenseur rêve de recroiser Zizou : « Andorre penche vers l’Espagne, ça peut être une opportunité pour moi pour aller en Liga ». On le relance, est-il sérieux ? « En première ou en deuxième division, pourquoi pas ? Je n’ai pas envie de prendre ma retraite tout de suite ! » On avait cru comprendre, oui…