L'OM et les clubs russes, l'histoire continue

Sandrine Dominique - ©2008 20 minutes

— 

Après le Spartak Moscou au tour précédent, l'OM retrouvera sur la route des 8es de finale de Coupe UEFA le Zénit Saint-Pétersbourg, demain au Vélodrome. Entre Marseille et les clubs russes, c'est une histoire qui dure depuis presque vingt ans. Une belle histoire si l'on se réfère aux statistiques. En 9 confrontations depuis la saison 1990-1991, les Olympiens ont remporté cinq victoires, pour deux nuls et deux défaites. Les Marseillais se sont même qualifiés à trois reprises (face au Spartak Moscou en 1990-1991 et en 2007-2008, contre le CSKA Moscou en 1992-1993), pour une seule élimination...C'était à ce même stade de la compétition face au Zénit, justement, le 9 mars 2006, il y a pratiquement deux ans jour pour jour (0-1 à l'aller au Vélodrome, 1-1 au retour en Russie).

Saint-Pétersbourg sera-t-il la bête noire européenne du club phocéen ? « Ce sera une équipe différente que celle qui a battu l'OM en 2006, mais c'est une très bonne équipe, concède le défenseur Jacques Faty qui devrait faire son retour en charnière centrale en l'absence de Cana, suspendu. Elle est même un cran au dessus du Spartak. Collectivement ils sont très bien en place, et puis ils possèdent deux ou trois individualités qui peuvent faire la différence. » Les supporters marseillais n'auront certainement pas oublié l'attaquant Andrey Arshavin, qui avait crucifié Marseille, il y a deux saisons. « D'où l'importance de ne pas encaisser de but sur notre terrain et de faire la décision dès le match aller, renchérit Mathieu Valbuena. Car au retour ce sera encore plus compliqué que sur la pelouse synthétique de Moscou, puisqu'on risque fort de jouer sur un terrain catastrophique. »