France-All Blacks: «On a l'impression d'avoir été pris pour des cons»... Les spectateurs très partagés à Lyon

RUGBY Même si le stade est très bien garni à Lyon, de nombreux spectateurs ont regretté le manque de prestige de l'affiche avant le coup d'envoi ce mardi...

Jérémy Laugier

— 

Près de 59.000 spectateurs sont présents dans le formidable outil lyonnais ce mardi.
Près de 59.000 spectateurs sont présents dans le formidable outil lyonnais ce mardi. — FRANCK FIFE / AFP
  • Les réservations ont connu un énorme succès pour la première venue du XV de France à Lyon depuis 2006.
  • Les spectateurs lyonnais ont plutôt mal vécu la perte de prestige récente de ce match contre la Nouvelle-Zélande, avec deux équipes bis présentes.

Lyon attendait depuis onze ans le retour du XV de France sur ses terres. A l’époque, les Bleus avaient subi une sacrée claque (3-47) contre les All Blacks à Gerland. S’ils espèrent vivre un tout autre scénario ce mardi dans « le formidable outil » de Décines, les supporters de la région lyonnaise ont un peu perdu de leur enthousiasme à l’idée de retrouver un match de rugby international sur leurs terres. « Peu importe les équipes alignées, on a hâte d’entendre la Marseillaise et de découvrir le Haka », assure pourtant Christophe, éducateur de rugby venu pour l’occasion à Lyon avec des jeunes de son club de Montmélian (Savoie).

>> A lire aussi : Match pour l'argent ou choc pour le sport? La deuxième rencontre France-All Blacks fait (un peu) tache

Mais il n’y avait pas besoin de galérer dans le froid du parvis du Parc OL pour tomber sur des discours bien moins enflammés. « J’aurais évidemment préféré qu’il y ait les grosses équipes des deux côtés mais je n’ai découvert toute cette histoire que samedi soir », indique ainsi Edouard, qui ne va pas jusqu’à regretter d’avoir acheté sa place 50 euros cet été.

Comme un concert d’un sosie de Johnny ?

« A l’époque, ce n’est pas ce qui avait été vendu. On s’attendait à voir un vrai match et ça la fout mal de le savoir au dernier moment », pestent José, Kévin et Jordan, qui ont fait la route ce mardi depuis Saint-Claude (Jura) malgré un horaire de match (18h55) aussi étrange que les compositions d’équipes. Même son de cloche pour Sabrina, qui regrette d’avoir investi 360 euros pour assister à ce match entre équipes réserves (quatre places à 90 euros).

>> A lire aussi : France-All Blacks: «Si nous sommes égoïstes, nous allons prendre une branlée»… Les trois questions sur le match

« Pourquoi Paris a eu le droit aux équipes titulaires et pas nous ? On a quand même l’impression d’avoir été pris pour des cons car il n’y avait aucune annonce dans ce sens à l’ouverture de la billetterie en août », regrette cette Lyonnaise. A ses côtés, Gilbert remporte le prix de la formule de la soirée : « C’est comme si vous aviez acheté des places pour un concert de Johnny Hallyday. Et quand vous vous pointez, vous découvrez que c’est l’un de ses sosies qui se trouve sur scène. »