«Tout le peloton sait qu'il a eu un moteur pendant quelques temps», un ancien cycliste pro accuse Fabian Cancellara

CYCLISME Dans son autobiographie, l’Américain Phil Gaimon assure être convaincu que Cancellara n’était pas clean…

B.V.

— 

Fabian Cancellara sur les routes du Tirreno, en mars 2016.
Fabian Cancellara sur les routes du Tirreno, en mars 2016. — Claudio Peri/AP/SIPA

« Je n’y croyais pas jusqu’à ce que j’entende des anciens coéquipiers à lui parler de courses où il venait avec son propre matériel, son vélo était séparé de ceux des autres, et il arrivait à lâcher des mecs qui faisait partie du "who’s who des dopés". » On souhaite un bon courage à l’ancien pro Phil Gaimon quand Fabian Cancellara portera plainte pour diffamation : dans son autobiographie à paraître, l’ancien coureur américain accuse le champion suisse d’avoir utilisé un moteur dans son vélo pendant un certain temps.

« Quand tu regardes les images, ses accélérations ne sont pas du tout naturelles, écrit Gaimon. Comme s’il n’arrivait pas à rester sur les pédales. Et là tu te dis : ce connard avait probablement un moteur. » Ce n’est pas la première fois que de telles rumeurs tournent sur Fabian Cancellara. Il était même au cœur de la théorie des moteurs avancée par certains médias pour quelques-unes de ses victoires à Paris-Roubaix ou aux Mondiaux de contre-la-montre.

Mais c’est à San-Remo en 2008 que Gaimon a été frappé. « Il allait si vite que certains gars, qui font partie des mecs dont on sait maintenant qu’ils étaient les plus dopés du peloton, n’arrivaient pas à le suivre. Tout le peloton sait qu’il a eu un moteur pendant quelque temps », conclut-il,interrogé par le magazine cyclist.co.uk.