Les Phocéens se prennent au jeu

S. Dominique - ©2008 20 minutes

— 

Du spectacle. Malgré un score étriqué (2-1) et quelques frayeurs dans les dernières secondes, Marseille a réussi une des prestations les plus abouties de sa saison samedi face à Auxerre pour la 27e journée de L1. Profitant de la défaite du Mans face à Strasbourg (0-1), l'OM (4e) n'est plus qu'à trois points de la 3e place occupée par Nancy et synonyme de Ligue des champions.

Dans un schéma en 4-2-3-1 avec un quatuor offensif Nasri-Akalé-Valbuena-Cissé, Marseille a fait des merveilles en première période. Deux buts en 22 minutes, une multitude d'occasions et un jeu léché. Il n'en fallait pas plus pour régaler le public et le coach phocéen. Et tant pis pour la baisse de régime en fin de match. « Le jeu était soigné comme jamais auparavant, confie Gerets. Je ne suis pas quelqu'un qui oublie vite le moins bon mais aujourd'hui, je le fais car notre première mi-temps était d'une telle beauté que je me fous de la deuxième ! Les joueurs ont fait leur job. » Avec une mention spéciale à Valbuena. Le feu follet a été de tous les bons coups, donnant le tournis à la défense icaunaise et notamment à Mignot son vis-à-vis. « Je suis bien en jambe et j'aime bien mettre le feu, avoue l'ancien Libournais. J'essaie d'apporter le maximum sur mon côté droit tout en permutant. Notre force en attaque, c'est de jouer court sur de petits périmètres et j'en profite. » Tant et si bien qu'il est en train de voler la vedette à Nasri qui a du mal à revenir à son niveau. Mais solidaire jusqu'au bout, Valbuena élude la question : « Samir reste Samir. Il n'est pas moins en vue. »