Le Stade Français perd encore des plumes

Sébastien Bordas - ©2008 20 minutes

— 

Guère épargné par les blessures cette saison, le Stade Français a payé un lourd tribut, samedi à Biarritz. Sur la côte basque, le champion de France s'est incliné 9-6 au terme d'un match cadenassé, lançant mal sa série de matchs à haute tension (réceptions de Perpignan et Toulouse entrecoupées par un déplacement à Clermont).

Selon toute vraisemblance, Pascal Papé ne participera pas à ces rencontres. Sorti à la demi-heure de jeu face au BO, le 2e ligne parisien s'est blessé au genou gauche. « Sur un renvoi, le genou a légèrement craqué. On va bien voir », expliquait l'intéressé. « J'ai peur qu'on l'ait perdu pour un bout de temps », pestait l'entraîneur Fabien Galthié. Papé, qui faisait partie des joueurs les plus réguliers du Stade Français cette saison, devrait rater la fin du Tournoi des VI Nations, au grand dam du sélectionneur Marc Lièvremont, lequel avait titularisé l'ex-Castrais contre l'Angleterre.

La sortie de Papé n'a pas arrangé les affaires de Paris, qui n'a pas réussi à creuser l'écart en première période avec le vent dans le dos. Un drop de l'ouvreur argentin Marcelo Bosch donnait la victoire aux Biarrots au terme d'une deuxième période à sens unique, notamment en conquête. « On a été dominé tout le temps, on est restés sous nos poteaux pendant vingt minutes... Les gars ont terminé très fatigués », concluait Galthié, qui devra se contenter du point de bonus défensif. Insuffisant pour empêcher Clermont de devenir le nouveau dauphin de Toulouse.