L'Union a fait dérailler le Métro

- ©2008 20 minutes

— 

Ce n'est pas un mince exploit qu'ont accompli les Bordelais (13e), samedi, en dominant (20-16) le Racing Métro 92 (3e). Ils ont fait chuter l'un des ténors de la Pro D2, qui ne s'était incliné qu'à quatre reprises depuis le début de la saison. « D'habitude, face aux grosses cylindrées, on fait toujours des fautes bêtes qui coûtent cher. Cette fois, on n'a fait aucune erreur, se félicite l'entraîneur Patrick Laporte. On a été rigoureux et on a su gérer. On tient notre match de référence. »

L'espoir né d'une défaite de justesse (16-9) à Agen (4e), le week-end précédent, était donc bien fondé : cette jeune équipe girondine mérite mieux que la lutte pour le maintien. Son classement à l'issue de cette 18e journée tend d'ailleurs le prouver : elle détient 13 points d'avance sur le premier relégable. « Jusqu'à présent, les gros se disaient qu'ils allaient souffrir contre nous, mais qu'ils allaient gagner quand même, note Patrick Laporte. On va peut-être inspirer plus de crainte, maintenant. » Rémi Bostsarron