Le Racing rompt le charme manceau

Jérôme Sillon - ©2008 20 minutes

— 

Après quatre mois d'insuccès en déplacement, les Ciel et Blanc sont allés s'imposer (0-1) sur la pelouse du MUC 72 (5e), samedi à l'occasion de la 27e journée de Ligue 1. Mieux, malgré les absences de cadres comme Grégory Paisley et Rodrigo, ils ont coupé court aux inquiétudes nées des deux défaites concédées à Lorient (1-0) et surtout contre Sochaux (0-2).

Séduisants dans le jeu, à l'image d'un Eric Mouloungui de nouveau virevoltant sur son aile gauche, les Strasbourgeois ont retrouvé le chemin du but grâce à l'inévitable Wason Renteria, le Colombien convertissant l'offrande du Gabonais (0-1, 22e) pour sa 8e réalisation de la saison. Le Racing a ensuite tranquillement géré son avance face à des Sarthois en panne sèche après leur élimination mercredi dernier en demi-finale de Coupe de la Ligue. « On savait leur potentiel athlétique entamé et qu'il y avait une opportunité pour interrompre notre cycle négatif, souligne le manager général Jean-Marc Furlan. Je suis content car on efface notre contre-performance à domicile. »

Il aura tout de même fallu que Stéphane Cassard repousse un penalty de De Melo (91e) pour obtenir ce 9e succès de la saison. Avec 35 points au compteur, le Racing remonte au 11e rang du classement, avec désormais six unités de plus que Toulouse, 18e et premier relégable. « C'est une bonne affaire », se félicite Furlan. En cas d'essai transformé, samedi à la Meinau contre la lanterne rouge messine, le maintien serait alors en très bonne voie.