Strasbourg-Marseille: Le Racing a-t-il joué «le match le plus abouti» de son début de saison ?

FOOTBALL En se basant sur leur niveau d'engagement, d'agressivité, et leur capacité de réaction, les Strasbourgeois estiment avoir produit un match référence sur lequel se baser contre Marseille (3-3)...

Bruno Poussard

— 

Les Strasbourgeois de Martin Terrier ont un moment cru qu'ils allaient terrasser l'OM avant l'égalisation à quelques instants du terme.
Les Strasbourgeois de Martin Terrier ont un moment cru qu'ils allaient terrasser l'OM avant l'égalisation à quelques instants du terme. — Patrick Herzog / AFP.

Une énorme ambiance dès l’après-midi dans les rues de Strasbourg, un public forcément au rendez-vous pour le choc, et de beaux buts… L’affiche du dimanche soir de la neuvième journée de Ligue 1 a tenu ses promesses (3-3) entre le Racing et l’OM. Mais les Alsaciens auraient aimé prolonger la fête avec leurs fans après le coup de sifflet final.

«On jouait à guichets fermés et aurait bien aimé fêter ça par une victoire, mais on va devoir reporter ça », commente Yoann Salmier, frustré mais satisfait. Rêvant depuis tout petit de jouer ces grands matches sur Canal Plus, le défenseur est néanmoins fier : « Aujourd’hui, on le fait en voyant qu’on a les moyens de répondre présents ! »

« On sait ce qu’on est capables de faire »

Pour que cette défaite ne soit trop longtemps rageante, les Strasbourgeois ont des arguments, entre leur capacité de réaction (malgré des entames ratées), ou leur bonne agressivité (malgré des faiblesses défensives) demandée par coach Laurey. « En même temps, on ne pouvait s’en sortir que par le jeu et l’engagement », insiste l’ailier Nuno Da Costa.

>> A lire aussi : Ligue 1: Strasbourg-Marseille, un match complètement fou qui n'arrange personne (3-3)

Son remplaçant, Stéphane Bahoken, souhaite aussi tirer du positif pour aller de l’avant : « C’est notre match le plus abouti de la saison. On joue au ballon. On est costauds. Agressifs. On met des buts. On sait ce qu’on est capables de faire. A nous de le répéter. On connaît les ingrédients à remettre. En étant un peu plus rigoureux dans le futur. »