FC Nantes: Avec les Canaris, Lorik Cana a fini sa carrière avec un sérieux souci au cœur

FOOTBALL A Nantes, il y avait une omerta autour de ce sujet…

David Phelippeau

— 

Cana face au Stade Rennais.
Cana face au Stade Rennais. — DAMIEN MEYER / AFP
  • Lorik Cana a mis fin à sa carrière de joueur après l’Euro 2016 en raison d’un souci au cœur.
  • A Nantes, il a joué une saison avec une myocardite.

Après l’Euro 2016, il avait mis fin à sa carrière. Quelques semaines plus tard (août 2016), Lorik Cana décidait de résilier son contrat avec le FC Nantes. Un an avant la fin de son bail. Le club nantais restera donc son dernier club en tant que joueur.

Ce mardi matin, l’ancien milieu de terrain de l’Olympique de Marseille (2005-2009) s’est longuement confié à L’Equipe sur sa carrière et a révélé qu’il avait été obligé de mettre fin à sa carrière en raison d’un souci de santé « une myocardite ».

>> A lire aussi : Lorik Cana résilie son contrat avec le FC Nantes

Il souffre depuis 2009-2010 d’une myocardite

« C’est à la suite d’un virus contracté [en 2009-2010], explique dans L’Equipe Lorik Cana, âgé de 34 ans. J’ai eu une grosse fièvre et j’ai, malgré tout, fait un gros effort physique. Le virus a attaqué le myocarde [au niveau du cœur] et provoqué une inflammation. Après un contrôle, on a vu que c’était plus sérieux que ce que l’on pensait. Même si je me sentais bien, j’étais suivi tous les trois mois. Et le médecin ne pouvait pas me donner l’assurance que je pourrais retrouver ma plénitude physique. » L’ancien capitaine de l’Albanie a néanmoins continué à jouer au foot. Galatasaray, Lazio puis Nantes donc.

>> A lire aussi : Pourquoi Lorik Cana pèche avec le FCN?

Un sujet tabou lors de sa saison à Nantes

« Je ne sentais pas grand-chose, je n’avais pas de douleur, mais les deux dernières années, j’avais plus de mal à récupérer. Je me sentais capable de jouer trente, quarante matches par saison, mais c’était plus dur d’enchaîner. J’avais des épisodes d’arythmie. Le cardiologue m’a donc dit que c’était mieux de ne pas continuer. »

A Nantes, le souci au cœur était connu (et inquiétait) au sein du club et dans son entourage, mais devait rester évidemment confidentiel (problème d’ordre privé et médical). D’autant que Cana avait en tête lors de sa signature à Nantes de participer à l’Euro 2016… Si le sujet avait été rendu public, cela aurait-il pu compliquer sa sélection avec l’Albanie ? Sans doute.

En attendant, Lorik Cana n’aura pas laissé un souvenir impérissable sur le plan sportif pendant sa seule saison passée en jaune et vert (20 titularisations en L1). Il sera associé aussi au camouflet nantais (4-1) à Rennes, le 6 mars 2016.

>> A lire aussi : Quelle surprise! Lorik Cana annonce vouloir quitter Nantes