Eurobasket: La France s'en sort face à la Pologne grâce à un énorme Heurtel, revivez le match en direct (78-75)

BASKET Les Bleus doivent assurer face pour ne pas se mettre en danger...

B.V.

— 

Evan Fournier face à la Grèce lors de l'Euro Basket 2017.
Evan Fournier face à la Grèce lors de l'Euro Basket 2017. — Newspix24/SIPA

France - Pologne (78-75, score final)

OUF C'EST BON. Match immonde jusqu'au dernier quart, mais la France a fait l'essentiel (78-75). Rendez-vous demain pour disputer la première place de la poule à la Slovénie. La bise

40e: HEURTEL DONNE MOI TON SHORT. 18 points en 2e mi-temps, il nous gagne le match à lui tout seul. 

39e: Qu'il fait du bien ce rebond de Lauvergne. On reste à +3 mais c'est dur de tuer le match...

38e: Egalité. J'ai peur maman. 

37e: Par contre un peu gourmand Heurtel sur les deux dernières possessions. 67-66, on va stresser jusqu'au bout. 

36e: On commence à enchaîner les switchs sur la zone polonaise. Ca se laisse envahir aussi vite qu'en 39 en face. +6

35e: Boris qui navigue dans la raquette tel un vieux crocodile expérimenté remontant tranquillement le fleuve amazone. 63-59 les amis. 

34eVOILA EDWIN !!!!!!!!!!!!!!!! Première fois que les Bleus prennent la tête de c ematch grâce à un énorme passage de Thomas Heurtel. ENFIN. 

33eMais dites-moi ce serait pas un ballon pour passer devant?

31e: On reprend un trois points dans la face d'entrée de dernier quart...Je commence à m'agacer tout à faire imperceptiblement (57-51)

30e: Fin du 3Q, on respire mieux après cette série de 3 points qui a failli nous couler. Gros passage de Sérpahin des deux côtés du parquet et enfin un peu d'adresse, ça commence à ressembler à qqe chose. 

28e:  BORIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIS SUR LE CORNER. Encore Sérpahin à l'origine avec une défense de bison sur Walesa. 51-49, on est revenus dans la roue. 

27eMERCI NANDO. Premier shoot du match un peu dur et on revient à -5.

26e: On est clairement dans le même ordre de lamentabilité.

 

 

25e: J'ai du mal à l'écrire mais c'est vraiment Séraphin qui nous sort de la mouise. Enfin qui nous permet de pas fini enterrés vivants. Super passe pour Diaw à l'instant, et non moins superbe air ball de babac. 51-41

24e: Le rebond offensif de papa de Séraphin. On est au bord de l'implosion là. Les mecs ne ratent plus rien en face. 46-37

23eCRIS DE JOIE DANS LES RUES FINLANDAISES. La Pologne réussit son premier Three points du match. Puis un deuxième de rang. Puis un troisième. 43-32

22e: Lauvergne aujourd'hui tu lui donnerais une épuisette qu'il arriverait toujours pas à mettre un panier. Effrayant de maladresse. 

21e: On repart avec une belle interception d'Evan Fournier avec la contre-attaque derrière. Espérons que ce soit un signe pour la suite

MI-temps. On reste dans les mêmes eaux à 8 points de la Pologne, et c'est pas malheureux. On défend pas, on a une adresse affligeante, j'ai terriblement mal aux yeux. On va dire que ça ne eput que s'améliorer

19e: Lauvergne t'es sérieux? Le double pas qui se finit quasiment en air ball. Les POlonais sont eux-mêmes à 0/54 à trois points, ce qui nous sauve pour le moment. 

 

 

17e: Lancer-franc péniblement rentré par Labeyrie. Collet est à deux doigts de rentrer lui-même sur le parquet pour arrêter l'hémorragie. 

16eON PEUT DEFENDRE BORDAYL? On dirait les voies sur berge le dimanche là, les Polonais rentrent comme ils veulent dans la raquette. 

14e: 5/20 au tir, on dirait le taux de réussite des frappes nucléaires de la Corée du nord. Heureusement Babc nous met un 3 points, ce qui arrive une fois par siècle. 30-19 

13e: Diaw vient de se faire méchamment déposé par un polak sur le back door en 2/3 press defensive sur le post up. 26-16

12e: Le manque d'adresse de notre côté j'ai envie de vomir

 

11e: POPOPOPOP la ficelle de Diot enfin de possession. Encore une attaque pas très aboutie mais il nous faut bien ça pour pas se noyer complètement. (24-16)

10eFin du premier QT avec sept points de retard (20-13). c'est presque une bonne nouvelle vu la mocheté de notre début de match. 

9e: C'est le père De Colo qui est à la rue pour l'instant. Et les arbitres l'ont dans le nez en plus

8e: Et allez l'écran dégueulasse de Séraphin. Ce match est une souffrance. 18-9

7e: Toujours pas vu Slaughter, le ricain naturalisé qui joue depuis quelques années en Pro A. Georges Eddy nous dit qu'il est blessé. Mouais. 

6e: Bon je connais pas un polak à part Gortat qui n'est plus là, donc je vous propose d'appeler tous les mecs Lech Walesa. 16-9; Ca va un peu mieux depuis l'entrée de Jackson. 

6e: Par contre je savais pas que Fellaini jouait pivot chez nous quand il n'est pas dans le groupe de Manchester. Sympa

 

5e: On est nuls à pleurer. C'est même pas qu'on rate des shoots, c'est qu'on perd la balle avant même de tenter. Merci Fournier pour la pénétration quand même. 9-2

4e: Mon dieu ce début de match cataclysmique des Français. Déjà quatre ballons perdu et un 9-0 dans la face. S'agirait de mettre le réveil Vincent. 

2eLes premiers points en contre-attaque pour la Pologne. Belle passe foirée d'Heurtel au départ. Allez, on se met dedans les gars, thanks. 4-0

15h29: Petite stat' intéressante pour ceux qui se demandent comment on gère après Parker. En devenant surtout une équipe de jeu rapide qui score de partout un peu comme au début de l'ère Parker, d'ailleurs. C'est excitant même si ça défend pas

 

15h23: Première info avant l'entame. Comme prévu, la Slovénie a plié l'Islande en deux, ce qui veut dire que les Bleus doivent l'emporter aujourd'hui et demain contre les Slovènes pour finir premiers du groupe. 

15h15: Salut à tous et bienvenue sur 20 Minutes. C'est l'heure du match des BLeus face à la Pologne. A priori, tout devrait bien se passer.

C'est juste une question de sérénité. Les basketteurs français terminent la phase de poule de l'Euro par deux matchs contre la Pologne mardi (15h30) et la Slovénie mercredi (13h45) à Helsinki avec pour objectifs successifs le billet pour les huitièmes puis la «pole position» du groupe A.

>> A lire aussi : Eurobasket: La France se paye une petite balade dominicale contre l’Islande (115-79)... Revivez le live avec nous

La victoire contre les Polonais est indispensable car sans elle les Bleus, qui ont pour le moment deux succès (Grèce, Islande) et une défaite (Finlande), se retrouveraient en danger d'élimination.

L'équipe de Pologne, dépourvue de stars, est largement à la portée de la France. Son joueur le plus coté est... un Américain, A.J. Slaughter, que Vincent Collet connaît bien pour l'avoir eu sous ses ordres cette année à Strasbourg (il a aussi joué à Cholet et à Chalon-sur-Saône et sera à Villeurbanne l'an prochain). Mais la méfiance est de mise, surtout après le faux-pas du premier jour contre la Finlande.

>> On se donne rendez-vous à 15h30 pour le coup d'envoi de ce match...