Poursuivi pour «agression sexuelle», Josaia Raisuqe a été licencié par le Stade Français

RUGBY Le joueur passera au tribunal pour « violence volontaire en état d’ivresse » et « agression sexuelle »…

A.L.G. avec AFP

— 

Josaia Raisuqe a été licencié par le Stade Français.
Josaia Raisuqe a été licencié par le Stade Français. — Lewis/ProSports/Shutter/SIPA

L’ailier fidjien du Stade Français Josaia Raisuqe a été licencié pour faute grave, et son compatriote Waisea Nayacalevu averti, après les violences présumées fin juillet pour lesquelles les deux joueurs vont être jugés.

>> A lire aussi : Top 14: Les deux joueurs accusés d'agression sexuelle mis à pied par le Stade Français

Les deux joueurs, mis à pied à titre conservatoire après les « événements » - dixit le club - survenus près d’une discothèque du XIIIe arrondissement de Paris dans la nuit du 22 au 23 juillet, avaient été reçus le 7 août par la direction du club, qui « condamne tout comportement violent, de quelque nature qu’il soit et quelles qu’en soient les victimes ».

L’une des victimes, une éducatrice spécialisée de 35 ans, avait rapporté à la police que Raisuqe avait « touché (sa) poitrine de manière brutale ». S’en est suivie une altercation entre les deux sportifs et deux amis de la jeune femme, qui affirment avoir alors reçu plusieurs coups de poing. Ils se sont vus prescrire deux et trois jours d’interruption totale de travail (ITT). Les deux ailiers, fortement alcoolisés au moment des faits, avaient été placés en cellule de dégrisement.

Lors d’une confrontation avec les trois victimes, Josaia Raisuqe, qui fêtait ses 23 ans la nuit des faits, « a mis en avant sa forte alcoolémie ce soir-là qui a, selon lui, altéré sa mémoire », selon une source proche du dossier.

« Mes clients ont reconnu l’état d’ébriété et le fait que des coups soient partis mais ils nient les faits à connotation sexuelle », a indiqué Me Thomas Klotz, l’avocat des accusés. Les deux hommes seront jugés le 29 novembre par la 24e chambre correctionnelle du tribunal de Paris.