Real Madrid: 18 mois sur le banc et Zidane est déjà le 4e coach le plus titré de l'histoire du club

FOOTBALL L'ancien numéro 10 des Bleus connaît une réussite insolente à la tête du Real...

N.C.

— 

Zinédine Zidane a remporté son sixième trophée depuis qu'il est entraîneur du Real Madrid, à l'occasion de la Supercoupe d'Europe face à Manchester United (2-1), le 8 août 2017 à Skopje.
Zinédine Zidane a remporté son sixième trophée depuis qu'il est entraîneur du Real Madrid, à l'occasion de la Supercoupe d'Europe face à Manchester United (2-1), le 8 août 2017 à Skopje. — Boris Grdanoski/AP/SIPA

On ne sait pas ce qui l’attend pour la suite de sa carrière d’entraîneur, mais en tout cas personne n’aura autant gagné à peine arrivé sur un banc. Vainqueur de la Supercoupe d’Europe mardi face à Manchester United (2-1), Zinédine Zidane est en train de s’inscrire, déjà, parmi les plus grands coachs de l’histoire du Real Madrid. Avec six trophées - deux Ligues des champions, deux Supercoupes, une Liga et une Coupe du monde des clubs - depuis son arrivée en janvier 2016, le Français est le quatrième entraîneur ayant remporté le plus de titres pour la maison blanche.

Comme le note beIN Sports, on ne trouve devant lui que Miguel Munoz, le légendaire entraîneur des années 60-70 avec 14 trophées en 16 saisons, Luis Molowny, qui a profité de ses quatre passages sur le banc (1974, 1977-1979, 1982, 1985-1986) pour glaner huit titres, et Vicente Del Bosque, sept trophées en sept ans (divisés en trois passages). Pas besoin, toutefois, d’avoir été lauréat de la médaille Fields pour se rendre compte qu’en termes de ratio nombre de mois sur le banc/titres remportés, pas un n’arrive à la cheville du Français.

Avec tous ces titres, Zidane est également en train de marquer l’histoire du foot européen. Deux Ligue des champions et deux Supercoupes d’affilée (2016 et 2017), cela n’était plus arrivé depuis le grand Milan AC d’Arigo Sacchi (1989 et 1990). A ce rythme-là, encore une ou deux saisons et Zizou pourra prendre une retraite bien méritée…

>> A (re)lire aussi: Est-ce qu’il ne gagnerait pas tout un peu trop vite, Zinédine Zidane?