Mondiaux: Un an après l'échec de Rio, Lavillenie «attendu au tournant» pour le seul titre qui lui manque

ATHLÉTISME Le perchiste français veut effacer le terrible souvenir de la finale olympique...

N.C. avec AFP

— 

Renaud Lavillenie lors des qualifications du concours de la perche des Mondiaux de Londres, le 6 août 2017.
Renaud Lavillenie lors des qualifications du concours de la perche des Mondiaux de Londres, le 6 août 2017. — Matthias Schrader/AP/SIPA

Oublier les sifflets et les larmes: Renaud Lavillenie espère définitivement effacer mardi l'amer souvenir des JO 2016 par un titre mondial au saut à la perche, le seul qui manque à son prestigieux palmarès.

L'échec cuisant en finale du concours de Rio et sa 2e place derrière le héros local Thiago Braz sous les quolibets du public carioca sont tellement restés en travers de la gorge du Français qu'il refuse désormais d'évoquer cet épisode funeste. Le recordman du monde (6,16 m) a été profondément meurtri par cet évènement et ses sanglots sur le podium resteront comme l'une des images marquantes des Jeux. Quoi de mieux qu'un sacre sur les lieux de son premier grand exploit aux JO 2012 pour remettre les choses à leur place et refermer cette cicatrice?

Sauf que depuis le début de l'année 2017, le Clermontois de 30 ans peine à retrouver son meilleur niveau. Touché à la cuisse, il a mis prématurément un terme à sa saison hivernale, mais en plein air, il n'est pas allé plus haut que 5,87 m (le 6 juillet à Lausanne) et s'est souvent plaint des conditions météorologiques, débarquant à Londres sans référence sur laquelle s'appuyer.

Le Français se sait «attendu au tournant», comme d'habitude. Mais ne plus avoir cette étiquette encombrante de favori N.1, une nouveauté pour lui, comporte aussi ses avantages et il compte bien en profiter.

>> A lire aussi: La der d'Usain Bolt, Lavillenie outsider, les Russes en catimini... Que faut-il attendre des Mondiaux?

«Je me retrouve dans une position qui était celle de mes concurrents par le passé. Est-ce que ça va me porter chance? Je ne sais pas. Mais je suis plus concentré sur le fait de sauter, prendre du plaisir et donner le maximum. En tout cas, je n'ai pas d'excès de confiance même si je sais ce que je vaux. Me libérer sera la clé de la réussite», estime-t-il.