Escrime: Ils sont trop forts! Les épéistes français sont champions du monde

CHAMPIONNATS DU MONDE Les épéistes tricolores sont allés chercher le titre mondial à Leipzig...

W.P., avec AFP

— 

Yannick Borel aura été le grand héros de cette finale
Yannick Borel aura été le grand héros de cette finale — Jan Woitas/AP/SIPA

On ne change pas une équipe qui gagne. Sauf l’équipe de France d’épée, qui peut se permettre de remanier le quatuor vainqueur aux Jeux olympiques de Rio de Janeiro et rafler un an plus tard le titre de champion du monde à Leipzig, pépère. Mais si l’équipe de France d’épée, emmenée par Yannick Borel, Daniel Jérent, Jean-Michel Lucenay et Ronan Gustin, a battu la Suisse en finale (45-43), elle a dû s’en remettre à une remontada de folie. Et à Yannick Borel. « On était prêt à battre tout le monde aujourd’hui », a déclaré le héros du jour, après la finale.

La « remontada » de Borel

Sur le dernier « relais », le Guadeloupéen a commencé avec un retard de sept touches, qu’il a progressivement remonté, pour offrir le titre à la France 45 touches à 43, en inscrivant la dernière touche contre Georg Kuhn, celui qui l’avait éliminé prématurément en individuel dès les 32es de finale.

« C’est le début d’un nouveau cycle. Mon objectif quand je suis arrivé c’était de remporter un maximum de titres, c’est le premier mondial », a expliqué l’entraîneur national de l’épée française, Sébastien Barrois, juste avant sa première Marseillaise.