VIDEO. Tour de France 2017: Photo-finish horrible, Quintana et Contador lâchés, Porte et Thomas au tapis… C’était quoi cette étape de maboules?

CYCLISME On vous résume toutes nos émotions…

B.V.

— 

Rigoberto Uran remporte la 9e étape du Tour de France
Rigoberto Uran remporte la 9e étape du Tour de France — Jeff PACHOUD / AFP

Quand on a vu le profil de cette étape lors de la présentation du Tour de France, on savait déjà que ce serait un sacré bordel. Mais à ce point-là… Cette 9e étape entre Nantua et Chambéry a été un véritable chantier qui nous a offert un spectacle dingue et complètement chamboulé le classement général du Tour. On vous résume tout ça chronologiquement.

La 9e étape du Tour de France.
La 9e étape du Tour de France. - letour.fr

Moment 1/ L’échappée matinale part, du Français dans le coup

Vu le profil de l’étape, on savait que l’échappée se ferait très tôt, voire dès le kilomètre 0. Ce fut effectivement le cas, avec un groupe de 37 qui prend rapidement le large. On y retrouve un paquet de Français : Rolland, Barguil, Pinot, Vuillermoz, Feuillu… Tout ça arrive à peu près groupé en haut du premier hors catégorie du jour, le col de la Biche. Pendant ce temps, Arnaud Démare est lâché très rapidement et se lance dans une sacrée journée galère.

Moment 2/ Les AG2R dynamitent la course, Geraint Thomas chute

Au sommet du col de la Biche, coup de force des AG2R qui attaquent en tête de course ET en tête de peloton. Un grand n’importe quoi qui fait l’écrémage partout et pousse un Sky à la faute : Geraint Thomas chute en pleine vitesse et abandonne quelques minutes plus tard. Un retrait qui fait suite à ceux de Mori et Gesink, eux aussi tombés quelques minutes plus tôt. Rafal Majka va lui aussi à la faute et terminera quand même l’étape, très très loin des leaders.

Moment 3/ Le Grand Colombier fatigue tout le monde

Warren Barguil se détache dans le Grand Colombier et prend les points en haut du grimpeur, avec Tiejs Benoot. Derrière, Gallopin, Bakelants, Vuillermoz et d’autres restent dans le coup. Les Sky, eux, reprennent le contrôle du peloton. Et Démare, lui, est très loin derrière.

Moment 4/ Dans la vallée, oh-oh

Seul temps un peu mort dans cette course, la vallée entre le Grand Colombier et le Mont du Chat. Tony Gallopin part sur le plat avec Bakelants pendant que les Sky font revenir le peloton à 3 minutes de l’échappée.

Moment 5/ La folie Mont du Chat

Un monstre de 9 kilomètres à plus de 10 % de moyenne, ça fait peur. Le Mont du Chat a fait tellement de dégâts dans le peloton qu’on en est encore tout tremblants. Parti tout seul, Tony Gallopin se fait rapidement croquer par Warren Barguil, revenu sur lui. Chez les favoris, ça se marque, jusqu’à ce que …

Moment 6/ L’attaque sournoise d’Aru, Froome s’énèrve

Jusqu’à ce que Chris Froome connaissent un problème de dérailleur. Fabio Aru voit cela et en profite pour attaquer. Pas forcément très classe, ce qui pousse Richie Porte à venir calmer l’Italien et attendre le retour dans le groupe du maillot jaune. Une fois à sa hauteur, Froome met un petit coup d’épaule à Aru en guise de représailles

Moment 7/ Contador et Quintana craquent

Deuxième accélération d’Aru, puis contre de Froome. Contador est lâché, puis, quelques kilomètres plus tard, Quintana aussi. Il ne reste plus que tous les favoris du Tour dans la roue de Froome : Aru, Bardet, Uran, Fuglsang, Dan Martin, Porte.

Devant, Warren Barguil résiste et passe au sommet du dernier col de la journée avec 15 secondes d’avance sur ce groupe.

Très, très loin derrière, on n’a plus de nouvelles d’Arnaud Démare depuis longtemps.

Moment 8/ La folle descente

On le savait, Romain Bardet allait attaquer dans la descente du Mont du Chat. Pour se défendre, Richie Porte tente d’aller à sa vitesse. La faute de trajectoire est terrible, l’Australien prend le talus sur la côté gauche de la route avant de dériver vers la droite, d’emmener Dan Martin avec lui dans sa chute et de finir dans un mur de pierre. Le choc est violent, le leader de la BMC abandonne le Tour et est emmené vers l’hôpital. Dan Martin va se relever et terminé à une minute du groupe de tête.

Moment 9/ L’attaque de Bardet

Quelques kilomètres plus loin, Romain Bardet tente sa chance dans la descente et lâche Chris Froome. Rapidement, l’écart monte à 30’ au moment où le grimpeur français reprend Warren Barguil.

>> A lire aussi : Tour de France: Résister sur les chronos, attaquer en descente... Comment Bardet va gagner la Grande Boucle

Moment 10/ Bardet est repris

Dommage, ces 15 kilomètres de plat avant l’arrivée à Chambéry. A la tête d’un groupe en poursuite, Chris Froome revient sur Romain Bardet à deux kilomètres de l’arrivée. On va terminer au sprint.

Moment 11/ Que c’est cruel pour Barguil

Lâché par Romain Bardet, Barguil s’accroche au groupe Froome et se place dans les roues pour disputer le sprint à Chambéry. A la guerre avec Uran, il jette son vélo sur la ligne et croit l’emporter. Sauf que non, la photo-finish est terriblement cruelle et donne la victoire au Colombien. Froome est troisième.

Moment 12/ On fait le bilan

On fait le bilan. Froome, Aru et Bardet sont bien partis pour être sur le podium de ce Tour, même si Uran et Fuglsang ont encore leur mot à dire. En revanche, derrière, c’est la boucherie :

  • Quintana et Martin perdent 1’15
  • Contador lâche 4’19
  • Majka lâche 36’
  • Geraint Thomas et Richie Porte abandonnent
  • Arnaud Démare n’a pas coupé la ligne dans les délais et est mis hors-course