Patricio Albacete, l'autre revenant

Nicolas Stival - ©2008 20 minutes

— 

Comme Yannick Jauzion (fracture de la main gauche), Patricio Albacete, victime d'une entorse du genou gauche, s'était sérieusement blessé le 16 décembre contre Leicester (22-11). Et comme le centre des Bleus, le 2e ligne argentin a fait sa rentrée vendredi à Auch (victoire, 3-34). Un retour beaucoup moins médiatisé que celui de son coéquipier. Pourtant, Albacete est tout aussi indiscutable que Jauzion dans le dispositif stadiste.

Considéré comme l'un des meilleurs joueurs de la planète à son poste, l'ex-Columérin (2003-2004) et Palois (2004-2006) a également brillé avec les Pumas lors de la dernière Coupe du monde, conclue à une superbe 3e place. « Après le Mondial, j'ai eu du mal, avoue le géant [2 m, 115 kg] de 26 ans. J'ai perdu 8 kg et mon début de saison a été moyen. J'espère monter en régime petit à petit. » La fatigue physique et mentale post-Coupe du monde explique bien sûr ce coup de barre. Mais l'Argentin souffre aussi de ce genou gauche, qui l'a donc de nouveau lâché mi-décembre, après des opérations en juin 2005 puis en janvier 2006. A l'époque, Albacete avait passé quinze mois sans jouer. Cette longue indisponibilité n'avait pas empêché le Stade de le recruter... Une franche réussite, même si la douleur refait parfois surface. « Pendant le Mondial, j'ai reçu deux infiltrations », confie le natif de Buenos Aires. « A Auch, j'ai senti une gêne, mais rien de grave. Je devrais pouvoir jouer samedi [contre Montpellier à Ernest-Wallon]. »