« Mon rôle : récompenser nos avants »

Recueilli par Rémi Bostsarron - ©2008 20 minutes

— 

Thibault Duvallet

Demi d'ouverture de l'Union SB-CABBG.

L'Union (13e) a encaissé à Mont-de-Marsan (2e), samedi, sa 10e défaite en 13 journées. Malgré ce début de saison difficile, vous figurez à la 5e place du classement des réalisateurs (voir encadré). Cela compte-t-il pour vous ?

C'est flatteur, mais ce n'est pas un objectif pour moi cette saison. Quand je tape, je ne pense pas à ça. Avant tout, je veux servir le collectif. Dans mon rôle de buteur, je suis là pour récompenser les efforts de nos avants, qu'ils ne travaillent pas pour rien.

On a justement l'impression que votre équipe est dépendante de la puissance de son pack et de la précision de votre pied. Est-ce aussi votre impression ?

Si on pouvait marquer plus d'essais, on le ferait ! Mais c'est vrai que nous, dans les lignes arrières, nous comptons un peu trop sur les avants. Nous manquons aussi un peu de patience. Dès qu'on est dans les 22 mètres adverses, on a envie d'aller marquer et on se précipite.

Votre performance personnelle pourrait être remarquée par des clubs de l'élite, or vous êtes l'un des jeunes joueurs (21 ans) recrutés cet été pour un projet sur trois ans. Quel est votre état d'esprit ?

Personne ne m'a contacté. J'ai quitté Biarritz (Top 14) pour gagner du temps de jeu, et je joue plus que je ne l'espérais dans un championnat très relevé. Alors si le président le veut bien, je resterai pour écrire une page d'histoire du club.