Les Boxers au pied du mur

R. B. - ©2008 20 minutes

— 

Le chemin de croix continue. En s'inclinant (6-3) à Cergy (12e), samedi dernier lors de la 18e journée, les Bordelais ont glissé de la quatrième place, qualificative pour les play-offs, à la sixième. Au soir de la 8e journée, ils étaient deuxièmes. Depuis, ils n'ont collecté que deux victoires en dix sorties. « Nous avons traversé une série très dure de cinq déplacements consécutifs, tempère l'entraîneur-joueur Stéphane Tartari. Cela n'explique pas tout, mais psychologiquement et physiquement, ça a pesé. Je ne crois pas qu'il y ait eu un abus de confiance. On sait qu'on est capables de battre tout le monde, mais aussi de perdre contre tout le monde. »

Les Boxers, qui accordent une grande importance à la formation, payent peut-être aussi la fatigue de leurs jeunes joueurs. Six d'entre eux disputent en effet à la fois le championnat de D1 et le championnat Espoirs Elite. « De toute façon, notre saison est faite, affirme Stéphane Tartari. L'objectif était de se maintenir. Maintenant, on doit profiter de notre très bon calendrier pour aller chercher les play-offs. Nous sommes très excités à l'idée de jouer des matchs décisifs à la maison. »

Logiquement, les Bordelais vont en effet beaucoup recevoir en fin de saison : cinq fois d'affilée, à partir de la 21e journée. Mais, avant cela, ils ne devront surtout pas s'incliner à Annecy (9e), samedi (19 h 45), s'ils veulent garder leur destin en main.