XV de France: Attaqué par Bernard Laporte, le Stade Rochelais se paye la Fédération

RUGBY Si les joueurs de la Rochelle sont arrivés en retard au rassemblement des Bleus, ce n’est pas vraiment de leur faute selon leur faute…

N.C.
— 
Bernard Laporte face à la presse, le 14 novembre 2016.
Bernard Laporte face à la presse, le 14 novembre 2016. — MEHDI FEDOUACH / AFP

La terrible tournée d’été du XV de France, laminé à trois reprises par l’Afrique du Sud, va laisser des traces. On en saura sûrement plus sur l’avenir de Guy Novès après les test-matchs de novembre, Bernard Laporte ayant posé ce qui ressemble fort à un ultimatum. En attendant, c’est entre la Fédération française (FFR) et les clubs que ça chauffe un peu.

En cause, les propos du président de la FFR sur le plateau de Stade 2 dimanche soir, qui racontait que le Parisien Djibril Camara et les Rochelais Uini Atonio, Kevin Gourdon, Mohamed Boughanmi et Vincent Rattez étaient arrivés en retard au rassemblement avant le départ. « Je leur ai dit : "si l’équipe de France ne vous intéresse pas, il ne faut pas venir" », a indiqué Bernard Laporte.

La réponse de La Rochelle ne s’est pas fait attendre. Pierre Venayre, le directeur général du club, a réagi dans les colonnes du journal Sud-Ouest. Et c’est cinglant :

« Je pense que Bernard Laporte n’est pas au courant du manque d’organisation et de professionnalisme de la FFR. Les Rochelais n’ont été convoqués que par mail, dimanche 28 mai à 23 heures, pour partir le lendemain aux alentours de 7 heures ! Ils n’ont reçu aucun coup de fil. Vu le timing, c’était injouable de prendre le train. Nos joueurs ont dû s’organiser différemment pour arriver à l’aéroport à temps. »

Allez, un peu de vacances ne feront de mal à personne.