Cammas aborde le pot au noir

- ©2008 20 minutes

— 

Lancé à bon rythme dans son tour du monde en équipage, Franck Cammas est passé hier au large du Cap-Vert. Un point de passage que le trimaran Groupama 3 aura mis trois jours et vingt heures à rejoindre, un record dans le genre. En avance d'un peu plus de 300 km sur les temps de passage du record de Bruno Peyron, le skipper français et son équipage devraient affronter dès aujourd'hui le célèbre pot au noir, une zone de calme qui annonce le passage de l'Equateur. « Vivement qu'on arrive dans le Sud avec des vents plus établis ! On va essayer de trouver des trous de souris pour passer, mais ça demande beaucoup de manoeuvres. C'est éprouvant pour tout le monde », explique Franck Cammas.

Hier après-midi, Groupama 3 filait à plus de 30 noeuds (55 km/h) dans l'Atlantique. Les choix tactiques seront essentiels afin de gaspiller le moins de temps possible dans ce piège grandeur nature, qui a parfois refroidi bien des enthousiasmes. « On peut perdre une demi-journée dans ces zones et ça peut être fatal pour un record », expliquait Franck Cammas avant son départ.