Le « Tigre » a encore semé la meute

Franck Crudo - ©2008 20 minutes

— 

Insatiable Tiger Woods. Vainqueur dimanche soir pour la quatrième année consécutive du Buick Invitational, à San Diego - ville célèbre pour son zoo -, le « Tigre » n'a fait qu'une bouchée de ses 155 adversaires. Sur le sélectif parcours de Torrey Pines, Woods a relégué son premier poursuivant, le Japonais Ryuji Imada, à 8 coups. Un écart énorme à ce niveau, qui a bien failli être un gouffre. Le meilleur golfeur de la planète, sans doute rassasié par ses 24 birdies en quatre jours, s'est ainsi offert le luxe de lâcher 3 bogeys consécutifs en fin de parcours. « Cela fait vingt-huit ans que je suis sur le circuit, témoigne l'ex-n°1 mondial Fred Couples. Et je n'ai jamais vu un gars jouer de cette manière. »

Outre la manière, Woods a frappé les esprits en égalant, à seulement 33 ans, les 62 victoires en tournoi d'Arnold Palmer sur le circuit américain. « Et Tiger en gagnera beaucoup d'autres, je n'ai aucun doute là-dessus », prévoit le quadruple vainqueur du Masters d'Augusta. A ce rythme, le n° 1 mondial, qui a remporté cinq des six derniers tournois auxquels il a participé, pourrait battre le record de Sam Snead (82 succès) dans moins de deux ans. Interrogé en conférence de presse par un journaliste américain qui lui demandait s'il jouait actuellement le meilleur golf de sa carrière, Tiger Woods a répondu par un laconique « yes ». Inquiétant pour Phil Mickelson, Jim Furyk, Ernie Els et consorts, qui risquent de se contenter des restes du festin du Tigre cette saison.