Un Rio Grande pour les Dogues

Antoine Maes - ©2008 20 minutes

— 

L'effet Mavuba. Débarqué mardi dans le Nord, l'ancien milieu de terrain de Villarreal a déjà fluidifié le jeu des Dogues. Il devrait de nouveau être titularisé contre Paris demain, pour la 23e journée de L1. Son influence a en effet été patente, mercredi soir, lors de la victoire lilloise face au Mans (3-1). « Il a dit qu'il n'était pas à 100 %. J'attends de voir ce que ça va donner... », sourit Claude Puel. Titularisé devant la défense, Rio Mavuba a apporté « de la justesse, de la solidité, du liant. Il n'est pas étranger à notre bonne première mi-temps », analyse l'entraîneur lillois, pourtant peu enclin à tresser des lauriers individuels.

« J'ai juste essayé d'apporter ce que je pouvais. Mais c'est un très bon début », convenait la 2e recrue lilloise de ce mercato dans les couloirs du Stadium. Un début qui a bien failli n'avoir lieu que demain face au PSG. D'abord parce que Rio Mavuba n'a été qualifié qu'au dernier moment. Mais aussi parce que le staff lillois hésitait « à le lancer si vite. Je pense qu'on a eu raison... Maintenant, il doit être capable d'enchaîner », réclame Claude Puel. Cette saison, les promesses lilloises, tant individuelles que collectives, ont en effet été trop peu souvent suivi d'effet. Et le petit point d'avance sur les relégables (avec un match en moins) ne rassure personne. D'autant que Stefan Lichtsteiner, le meilleur Lillois de la saison, sera suspendu. « Il faudra se creuser la tête pour composer l'équipe », souffle Puel.