Avec Nasri, l'OM se refait une santé

Sandrine Dominique - ©2008 20 minutes

— 

Samir Nasri aura été un des grands artisans de la victoire face à Valenciennes (3-1) samedi, lors de la 21e journée de L1. La prestation du milieu offensif olympien est d'autant plus encourageante qu'il a rarement pu évoluer à son meilleur niveau depuis le début de saison en raison des blessures : entorse de la cheville début juillet, méningite en octobre et nouvelle entorse de la cheville fin novembre.

Pour le meneur de jeu, 2008 devait être l'année de la renaissance. Il l'a confirmé samedi : vitesse, percussion, coup d'oeil, Nasri retrouve ses sensations. « J'ai besoin de temps de jeu pour retrouver mon niveau mais il y a du mieux, assure le minot sur OM.net. Lors des deux derniers matchs, j'ai fait deux bonnes premières mi-temps avant de baisser le pied. Aujourd'hui, l'équipe monte en puissance, et moi aussi. » Et quand Nasri va, tout l'OM se porte mieux. « Si ton meneur de jeu est à sa meilleure forme comme il l'a été contre Valencienne, il fait bien jouer l'équipe », analyse Eric Gerets. Le coach a d'ailleurs repositionné l'international samedi en lui demandant « d'être quasiment le deuxième attaquant. Il a fait ça pour la première fois et de belle manière. » Le Marseillais s'est créé plusieurs occasions sans trouver les filets. Et de conclure : « Il y en aura d'autres et pourquoi pas mercredi, à Nancy (20 h 45), pour marquer le but de la victoire. »