Jean-Baptiste Grange, champion trois étoiles

Jérôme Capton - ©2008 20 minutes

— 

Dans le monde du ski français, nombreux sont ceux qui n'ont pas réussi à suivre les traces de Jean-Claude Killy. A 23 ans, Jean-Baptiste Grange est en passe de devenir une star non seulement en France, mais également à l'échelle de la planète. « C'est le nouveau Killy », affirmait même hier la presse autrichienne. « J'ai aussi entendu que j'étais le nouveau Luc Alphand et Jean-Noël Augert [champion du monde de slalom en 1970]. Mais ce n'est pas lourd à porter car je sais ce que je fais, je ne me rajoute pas de pression par rapport à tout cela », confie le Tricolore.

La saison dernière, il avait évité le zéro pointé aux Français lors des Mondiaux d'Are (Suède) en décrochant le bronze lors du slalom, sa spécialité. Mais c'est cette saison que le skieur de Valloire est passé à la vitesse supérieure en gagnant quatre épreuves de Coupe du monde, notamment dimanche à Kitzbühel. « Il survole les slaloms comme le faisait Alberto Tomba », souligne ainsi Michel Vion, ancien directeur technique national.

Leader de la Coupe du monde de la spécialité avec 120 points d'avance sur le Suédois Jens Byggmark, Jean-Baptiste Grange abordera ce soir, sans trop de pression, le slalom nocturne de Schladming, épreuve autrichienne mythique qui réunit 50 000 spectateurs dans une ambiance incroyable. « Je vise bien sûr le triplé des Classiques du mois de janvier (Wengen, Kitzbühel et Schladming). Mon but est de réaliser le ski dont je me sens capable et on verra ensuite », prévient Jean-Baptiste Grange.