Federer redresse la barre

Gaël Anger - ©2008 20 minutes

— 

Poussé dans ses derniers retranchements en 16e de finale par Janko Tipsarevic (victoire 10-8 au 5e set), Roger Federer a repris les choses en main face à Tomas Berdych. Le Tchèque s'est incliné hier en trois manches (6-4, 7-6, 6-3) face au n° 1 mondial, désormais rassuré. « Je préfère quand les matchs se passent plus tranquillement pour moi. C'est bien d'obtenir une victoire en trois sets après un long combat deux jours plus tôt », estimait le Suisse, qui affrontera James Blake en quart de finale.

Les longs combats n'ont en revanche pas réussi à Lleyton Hewitt, bien malgré lui au centre de la polémique du tournoi. L'Australien n'a pas opposé beaucoup de résistance à Novak Djokovic (7-5, 6-3, 6-3), notamment à cause de son match marathon en 8e de finale face à Marcos Baghdatis, terminé sur les coups de cinq heures du matin la veille. La faute à la pluie, aux matchs à rallonge et au refus de Venus Williams et Sania Mirza de voir leur match être décalé sur un autre court. « Je n'étais pas dans ma meilleure forme, mais ce n'est pas une excuse. Il a été meilleur que moi », reconnaissait, fair-play, l'Australien qui, contrairement à beaucoup de spectateurs, n'a pas critiqué les organisateurs pour cette programmation plus que tardive.

Dans le tableau féminin, la sensation du tournoi se nomme Agnieskza Radwanska. La Polonaise a sorti la Russe Nadia Petrova (1-6, 7-5, 6-0) pour connaître son premier quart de finale en Grand Chelem.