La semaine de tous les dangers

Antoine Maes - ©2008 20 minutes

— 

Dans le mur ou sur une autoroute. Cette semaine, les Lillois vont aborder un tournant décisif de leur saison. Dès demain, ils recevront Le Mans, lors de la 22e journée de L1. Et samedi, c'est le Paris SG qui viendra étrenner son statut de meilleure équipe de France à l'extérieur au Stadium. Aux portes de la zone des relégables, le Losc sait qu'il n'a pas le droit de se louper. Quand bien même les matchs « à la maison » ne lui réussissent que très peu (2 victoires). Une mission compliquée pour des Lillois, qui restent sur deux matchs nuls consécutifs contre des relégables (Metz et Sochaux). Deux matchs qui ont au moins permis de montrer que Lille « est un vrai groupe », selon Grégory Malicki.

C'est aussi le point de vue de Claude Puel, qui espère juste que ses troupes « auront bien récupéré en vue des deux matchs de cette semaine ». Un entraîneur lillois qui refuse de cracher sur ce petit point ramené des usines Peugeot, qui ne fait pourtant pas avancer son équipe. « Certes, ce n'est qu'un point, mais il est très important pour la suite », promet le Castrais. « On avance au ralenti. On sera donc dans l'obligation de gagner contre Le Mans », soutient Ludovic Obraniak, buteur à Bonal. D'autant qu'à part Metz, bon dernier, Lens et Sochaux, les autres relégables, ont retrouvé une cadence digne de leur statut. Autrement dit, les Lillois n'ont plus le temps de lambiner.