« Une place historique du foot français »

Recueilli par J. Sillon - ©2008 20 minutes

— 

Philippe Ginestet

Président du Racing.

La réception de Toulouse, demain soir lors de la 22e journée de L1, constituera le 2 000e match du RCS en première division. Quelle valeur donnez-vous à ce chiffre ?

Il démontre la place importante et historique du Racing Club de Strasbourg dans le foot français. On est seulement le cinquième club (après Sochaux, Metz, Marseille et Bordeaux) à atteindre cette barre symbolique. Cela souligne tout notre poids et reflète notre régularité au plus haut niveau.

Pourtant, le Racing a toujours été une équipe de coupes (trois victoires en Coupe de France, deux en Coupe de la Ligue), plus que de championnat (un titre en 1979)...

On sait qu'un titre de champion se construit sur plusieurs années. Cela demande une stabilité à tous les niveaux, ce qui a souvent fait défaut au RCS. Mais c'est le voeu que l'on peut formuler pour son avenir.

Le futur immédiat du club (15e) en L1 se joue en partie demain contre le TFC (13e)...

Oui. Les 2 000 premiers matchs en D1 ont été acquis par nos prédécesseurs. A nous de faire en sorte que la liste s'allonge encore la saison prochaine. Cela passe par une victoire face aux Toulousains. Samedi à Auxerre (1-1), l'équipe a prouvé ses qualités mentales en faisant le dos rond avant de revenir au score. J'espère que cela servira de déclic pour la suite.