Keserü, du grand espoir au désespoir

David Phelippeau - ©2008 20 minutes

— 

« Je ne suis pas con. Je vois bien que l'on ne compte plus sur moi. » Dans quelques jours, Claudiu Keserü - en fin de contrat en juin prochain - devrait mettre un terme à son expérience nantaise. Une aventure débutée lors de l'été 2003. « Je me souviens, notre réseau en Roumanie nous avait signalé ce joueur, raconte Robert Budzynski, ancien directeur sportif du FCN, désormais à la retraite. La première fois que je l'ai vu, c'était hyper positif. Sa maîtrise du ballon dans la surface de réparation était parfaite ! » A tel point que le FC Nantes négocie ferme avec le club roumain d'Ordea (D1) pour enrôler le jeune « prodige ». Le grand espoir du foot roumain finit par s'engager à l'âge de 16 ans.

Un espoir qui n'aura finalement jamais de lendemains chantants... Quatre ans plus tard - avec 62 apparitions dans le groupe pro et un famélique total de 10 buts - Keserü devrait aller relancer sa carrière dans un autre club. Avec sans doute un douloureux sentiment d'échec...