Peter De Villiers veut donner des couleurs aux Sud-Africains

Jérôme Capton - ©2008 20 minutes

— 

Premier entraîneur noir de l'équipe sud-africaine, Peter De Villiers espère réussir le métissage d'une formation trop longtemps réservée aux seuls joueurs blancs. Il a fallu attendre 1981, et la sélection du demi d'ouverture métis Errol Tobis, pour voir un « non-blanc » porter le maillot Springbok. Vingt-six ans plus tard, De Villiers tourne la page. « Les joueurs doivent comprendre qu'ils auront tous la même chance. S'ils sont suffisamment bons, suffisamment talentueux et s'ils travaillent assez, ils auront leur place dans la sélection », a lancé le sélectionneur des champions du monde.

Si, lors de la victoire lors du Mondial 1995, avec la remise du trophée par Nelson Mandela, certains avaient cru les vieux démons oubliés, force est de constater qu'en 2007, Bryan Habana et Jon-Paul Pietersen étaient les deux seuls joueurs de couleur à fouler les pelouses françaises. « Je veux être franc avec notre pays et dire que les raisons de la nomination n'ont pas été que rugbystiques », a admis Regan Hoskins, président de la fédération sud-africaine de rugby.