Tripes et amertume

MUNICIPALES Pourquoi ils quittent le Modem...

S.C.

— 

Ils sont un petit groupe de personnalités à rejoindre Jean-Marie Cavada et à imaginer avec lui un nouveau parti qui s’appellerait « l’Alliance des citoyens pour la démocratie ». Parmi eux, la chef d’orchestre et députée européenne Claire Gibault. A 20 minutes, elle a confié son amertume : « par solidarité féminine, j’ai patienté, mais l’autocratie de Marielle de Sarnez a fini par m’insupporter». « Il y a un manque de dialogue, de coopération, de concertation : depuis juillet, je n’ai pas pu réellement parler avec Marielle de Sarnez, sauf entre deux portes.  On nous dit proches mais on ne partage rien. D’ailleurs, la seule fois où elle m’a appelée, c’est après avoir reçu ma lettre de rupture ».

Pour Claire Gibault, « beaucoup de membres du Mouvement démocrate vont partir, certains s’en iront après les municipales », prédit-elle. Selon elle, Jean-Marie Cavada reçoit « beaucoup d’appels de toute la France » pour le soutenir dans la création de son parti. Une proche de Marielle de Sarnez, « écoeurée », vide son sac : « ces désertions ont une seule explication ; ils pensent tous qu’on va perdre et ils ont pas les tripes d’y aller », résume-t-elle.