Les surprises du Modem à Paris

MUNICIPALES Marielle de Sarnez doit annoncer jeudi les têtes de liste du parti centriste...

Sophie Caillat

— 

La vice-présidente du Modem Marielle de Sarnez a estimé mardi que le "discours-catalogue" de Nicolas Sarkozy était "très loin des préoccupations" des Français. "C'était un discours-catalogue très loin des préoccupations des gens, très décalé", a déclaré Mme de Sarnez à l'AFP.
La vice-présidente du Modem Marielle de Sarnez a estimé mardi que le "discours-catalogue" de Nicolas Sarkozy était "très loin des préoccupations" des Français. "C'était un discours-catalogue très loin des préoccupations des gens, très décalé", a déclaré Mme de Sarnez à l'AFP. — Vincent Nguyen AFP

Marielle de Sarnez, la chef de file du Modem parisien, attend encore jeudi pour divulguer ses têtes des listes dans les arrondissements de la capitale. Quelques surprises sont à attendre. Le tout nouveau Mouvement Démocrate vient en effet de subir une série de défections, ce qui l’oblige à ménager ceux qui lui sont restés fidèles et à faire une place à ceux qui l’ont récemment rejoint.

Face à Jean-Marie Cavada, transfuge passé dans le camp de l'UMP Panafieu, dans l’arrondissement clé de ce scrutin, le 12è, le Modem devrait présenter Corinne Lepage, la présidente de Cap 21. Le journaliste de France Inter Philippe Meyer devrait mener une liste dans un arrondissement du centre (probablement le 2e). Vieux camarade de François Bayrou, Philippe Meyer se poserait la question d’une candidature depuis un moment déjà.

L’avocate Paule Champetier de Ribes, passionnée d’urbanisme, mènerait la liste dans le 1er, et Céline Alléaume, 30 ans tout juste, remplacerait l’économiste Christian Saint-Etienne parti avec Cavada dans le 5e. Le jeune handicapé Grégory Perrin, déjà candidat aux législatives dans le 9e, devrait être reconduit dans cet arrondissement.

Les anciens Verts récemment ralliés auront une place dans les quartiers populaires : Olivier Pagès dans le 11e, François Florès ou Syrine Catahier dans le 18e, et Violette Baranda dans le 19e.

Mais les vieux loups centristes, conseillers de Paris sortants restés fidèles, ne seront pas oubliés non plus : Géraldine Martiano mènera la liste dans le 10e arrondissement, Eric Azières dans le 13e (et non Quitterie Delmas, leader des Jeunes UDF, un temps évoquée). Même Didier Bariani et Michel Bulté auront leur place: la tête dans le 20e pour le premier, la deuxième dans le 15e pour le second.