Daniel Leclercq sort de l'ombre

A. M. - ©2008 20 minutes

— 

Daniel Leclercq de retour à Bollaert. L'information, dévoilée par L'Equipe d'hier, n'a pas encore été confirmée officiellement par le RC Lens. Mais Gervais Martel pense bien à l'entraîneur qui a mené le Racing au titre de champion de France en 1998 pour épauler Jean-Pierre Papin. Relégable en L1, piteusement éliminé de la Coupe de France par Niort (L2) vendredi (0-1), le Racing est au bord du gouffre, et ne veut pas connaître le même sort que Nantes l'an passé.

Le « Druide », qui a rencontré le coach sang et or ainsi que son président lundi, pourrait servir d'électrochoc. Francis Collado, le directeur administratif lensois, l'a avoué à demi-mots hier. « Si l'on doit apporter une aide technique à Jean-Pierre Papin, on le fera. On en a parlé avec lui, il ne l'a pas mal pris », assure-t-il. Reste à savoir sous quelle forme Leclercq épaulera l'actuel entraineur lensois. D'une part, Papin, pour sa première saison à la tête d'une formation de L1, n'a pas forcément envie de passer pour un assisté. D'autre part, celui qui a aussi ramené la Coupe de la Ligue 1999 dans l'Artois n'est pas un homme de compromis. Gervais Martel pourrait sauver les apparences en intronisant Leclercq au poste de directeur sportif, tout en lui laissant dans l'ombre une marge de manoeuvre sur l'équipe une. Le suspens devrait être levé dès ce matin. Le Racing doit présenter à la presse sa dernière recrue, Nadir Belhadj. Nul doute que les questions porteront sur un autre sujet.