Les ultras parisiens ont multiplié les fumigènes en début de match, samedi, avant de s'en prendre aux sièges du virage nord du Parc OL.
Les ultras parisiens ont multiplié les fumigènes en début de match, samedi, avant de s'en prendre aux sièges du virage nord du Parc OL. — Jérémy Laugier/20 Minutes

FOOTBALL

Dégradations au Parc OL: Lyon menace le PSG de poursuites judiciaires

Au tour de Lyon de sortir les griffes contre le PSG...

Alors que jusqu’ici les relations entre l’OL et le PSG, à travers celles de leurs présidents respectifs Jean-Michel Aulas et Nasser Al-Khelaïfi, étaient plutôt cordiales, le vent est clairement en train de tourner.

Après les dégradations survenues au Parc OL de Lyon lors de la finale de la Coupe de la Ligue entre le PSG et Monaco, œuvre d’une minorité de supporters parisiens, le club de la capitale a rédigé un courrier à la Ligue pour se plaindre des « défaillances graves de l’organisateur du match », la Ligue de football professionnel (LFP), sans oublier non plus de mettre l’OL devant ses responsabilités.

Après la réponse officielle de la LFP, c’est au tour de l’Olympique Lyonnais d’y aller de son communiqué officiel pour pointer du doigt la réaction des dirigeants parisiens. Le club explique avoir pris connaissance « avec stupéfaction des propos, rendus publics dans l’édition du Parisien de ce matin, du courrier que le PSG a adressé à la Ligue. »

« Par ce courrier tendancieux, poursuit le club rhodanien, le PSG cherche visiblement à dégager sa responsabilité dans les agissements d’une minorité de ses supporters, auteurs de graves dégradations (…) OL Groupe SA ne cautionne pas la position du PSG vis-à-vis de la LFP et n’accepte pas les mises en cause directes ou indirectes de son organisation et se réserve le droit, compte tenu du préjudice d’image, de donner une suite juridique à ces accusations mensongères, comme le démontrera le visionnage des images saisies. »

>> A lire aussi : Parc OL vandalisé: Le PSG sera privé de supporters à l'extérieur lors des deux prochains matchs

Suite à ces incidents, le club parisien a été sanctionné par les instances du foot. Ses supporters ne pourront pas faire les deux prochains déplacements à Angers (14 avril) puis à Metz (18 avril).