Ligue des champions: Monaco, c'est magique! Une remontada contre City et voilà les quarts

FOOTBALL L'AS Monaco a réalisé l'exploit en battant Manchester City 3-1 à Louis II...

W.P.

— 

Elle est là, la victoire
Elle est là, la victoire — Valery HACHE / AFP

Au Stade Louis II,

Ils l’avaient tous annoncé: Guardiola, Jardim, les supporters… Ce match retour entre Monaco et Manchester City serait une grande affiche européenne. Il n’a pas fallu beaucoup de temps pour le vérifier. Six minutes, tout au plus, et un face à face raté de Kyllian Mbappé contre Caballero pour la première action. Le reste ? Du football-régal, avec au bout une victoire (3-1) et une qualif’ monégasques. Démentiel.

L’absence de Falcao ne s’est pas ressentie

Un seul joueur vous manque et l’équipe est dépeuplée, paraît-il. Surtout quand il s’agit de Falcao. Sauf qu’offensivement, Jardim a construit une équipe d’extraterrestres. Si bien qu’en huit minutes, Mbappé, bien servi par Bernardo Silva, faisait déjà oublier l’absence du Colombien. Une demi-heure plus tard, Fabinho doublait la mise. Emballez, c’est pesé.

On s’est quand même fait très, très, très peur

Autant le premier acte était à sens unique, autant City nous a bien fait peur à 2-0 après la pause. D’abord sur les quatre occasions franches du début de seconde période, puis sur la banderille temporairement éliminatoire de Sané (70e). Heureusement pour nos cœurs fragiles, Bakaoyoko a fini par enterrer les Anglais d’un coup de casque rageur. Par ici les quarts, par ici la gloire.

Jardim a dompté Guardiola, on en parle?

Décidément, le coach de l’ASM aime les équipes anglaises. Après s’être offert Arsenal il y a deux ans, voilà qu’il croque le City de Guardiola. Entre la première période de feu de son équipe et les entrées en jeu pertinentes de Touré et Moutinho quand le navire coulait, le Portugais a démontré qu’il était aussi un fin tacticien. Verdict : victoire par K.O sur Pep. Un sacré monsieur, ce Leonardo.