«Les propriétaires de Leicester sont des serpents»... Le limogeage de Ranieri passe très mal

FOOTBALL Les médias britanniques n'ont pas été tendres avec les dirigeants de Leicester...

W.P., avec AFP
— 
Ranieri n'est plus l'entraîneur de Leicester
Ranieri n'est plus l'entraîneur de Leicester — Ian KINGTON / AFP

Le football n’a pas de mémoire. Claudio Ranieri, élu meilleur entraîneur de l’année 2016 et vainqueur héroïque de la Premier League avec Leicester la saison passée, a été limogé mercredi soir par les Foxes au lendemain d’une défaite (pas franchement éliminatoire) de ses hommes sur la pelouse du FC Séville (2-1).

« J'ai versé une larme pour Claudio, pour le football »

En Angleterre, cette décision passe très mal. Le Daily Mail y va d’ailleurs cash : « les propriétaires de Leicester sont des serpents qui prétendaient soutenir Ranieri. » Même son de cloche chez Gary Lineker, qui juge ce licenciement « dégoûtant ».

« J’ai versé une larme hier, poursuit l’ancien international au micro de la BBC dont il est l’un des commentateurs vedette. J’ai versé une larme pour Claudio, pour le football et pour mon club. Pour moi, pour de nombreux supporteurs qui adorent ce sport, c’est inexplicable et j’imagine qu’il s’agit d’un acte de panique. C’est une mauvaise décision et c’est très triste ».

« Le règne de Ranieri s’achève de façon cruelle et brutale », commente plus sobrement The Guardian.

17e avec un point d’avance sur le premier relégable

Selon The Sun, les relations devenues mauvaises entre le technicien et certains cadres de son vestiaire tels que l’attaquant Jamie Vardy ou le gardien Kasper Schmeichel sont à l’origine de la baisse spectaculaire des résultats qui a fini par provoquer ce limogeage.

Après avoir savouré son sacre au printemps, le club des Midlands pointe désormais à une dangereuse 17e place, un point seulement au-dessus de la zone de relégation à 13 matches du terme de la saison.