Ligue 1: Le PSG s'est bien échauffé à Bordeaux, maintenant place au Barça

FOOTBALL Les joueurs sont chauds comme jamais...

Laetitia Dive

— 

Un petit câlin collectif et ça repart
Un petit câlin collectif et ça repart — Nicolas Tucat

Les Parisiens ont livré une prestation quasi-parfaite en Gironde et semblent fin prêts pour le choc face au Barça, mardi. On vous explique pourquoi…

Gros regain de confiance à Bordeaux

Pour cette 25e journée, Unai Emery ne pouvait pas rêver mieux. Face aux Girondins, ses poulains se sont imposés tranquillement (0-3), laissant très peu de place à l’adversaire. « On a profité de ce match pour faire du bon travail », estime l’entraîneur parisien.

Grâce à un doublé d’Edinson Cavani et à un but d’Angel Di Maria, le PSG rejoint (temporairement) Monaco à la première place du classement. Et, maintenant qu’ils ont coché la case des « trois points en Ligue 1 du week-end », ils peuvent se concentrer à fond sur leur rencontre avec le Barça, et enfin en parler.

>> A lire aussi : Bordeaux-PSG: Paris marche sur les Girondins (3-0) et envoie un message au Barça...

Car Marco Verratti a reconnu que jusqu'à présent, le sujet Messi-Suarez-Neymar était tabou : « On avait dit avant le match de ne pas penser au Barça, d’être à 100 % car Bordeaux est une équipe qui est dans un bon moment », explique-t-il, avant d’ajouter que ce match servait aussi « à arriver contre le Barça avec plus de confiance »

Verratti est en pleine forme

L’Italien a (r)assuré en ce vendredi soir : indisponible depuis le 27 janvier à la suite d’une blessure au mollet, le milieu faisait son grand retour à Bordeaux, et il n’a montré aucune gêne physique sur le terrain : « Au début, je ne pensais pas être là aujourd’hui mais tout s’est bien passé (…) J’ai beaucoup travaillé et je me sens prêt pour le match (contre Barcelone) ».

Auteur d’une passe décisive destinée à Angel Di Maria (40e), le joueur a quitté le terrain indemne à la 59e minute, remplacé par Christopher Nkunku, Unai Emery souhaitant ménager son guerrier pour mardi.

Ravi de rejouer, Marco Verratti se dit d'ailleurs impatient d'affronter les Catalans : « Tous les joueurs attendent ce match, il arrive à un moment où on a beaucoup de confiance (…) C’est le rêve de tous les enfants qui commencent à jouer de faire ce type de match ! »

En un mot : Cavani

On le mentionnerait presque seulement par rigueur journalistique tellement c’est devenu habituel : à Bordeaux, Edinson Cavani a marqué. Un doublé (6e, 48e). L’Uruguayen en est donc à 25 buts inscrits en Ligue 1. A titre de comparaison, Lionel Messi atteint, lui, les 16 buts inscrits avec le FC Barcelone dans le cadre du championnat espagnol.

>> A lire aussi : Qui a dit: «Le PSG peut tranquillement lutter contre le Real Madrid ou le Barça»?

Le buteur parisien peut-il donc faire tomber le quintuple Ballon d'Or et ses coéquipiers ? « Bien sûr que Barcelone a peur de Cavani ! », affirme Patrick Kluivert. Le directeur sportif du PSG reste néanmoins prudent : « Cela va être un match important, tout le monde le sait, un match difficile, mais on doit voir nos qualités et montrer notre jeu devant nos fans ».

Parmi les journalistes présents en zone mixte, deux sont justement venus exprès de Catalogne. Et ils sont admiratifs devant la saison d’Edinson Cavani : « Le Barça va vraiment devoir agir avec précaution parce qu’il est au mieux de sa forme, il marque presque à chaque match et ça pourrait arriver contre le Barça ».

>> A lire aussi : PSG : Di Maria a assuré à Bordeaux parce qu’il « ne supporterait pas d’être sur le banc ».