Les regrets de Caroline Pilon

D. P. - ©2007 20 minutes

— 

« Quand j'irai voir les matchs, j'aurai une forte émotion ! » Caroline Pilon, la demi-centre du Nantes Loire atlantique handball (N1), a bien failli joué le Mondial - qui débute dans trois jours - « dans sa salle de Beaulieu ». Mais en juin dernier aux championnats panaméricains, elle perd le match de trop avec la sélection canadienne. « On s'est inclinés 23-18 contre le Paraguay, explique-t-elle. Ce revers nous a privés de Mondial en France... Le Paraguay y est allé à notre place. »

Plus cruel encore, lors du tirage au sort, Caroline apprend que l'équipe sud-américaine évoluera à Nantes. « J'ai passé une très mauvaise journée quand je l'ai appris, confesse la joueuse de 28 ans. J'aurais tellement aimé joué devant mon public. »