Les Violets ont un bon coup à jouer

J. S. - ©2007 20 minutes

— 

En l'espace de quatre jours, Sélestat (12e) va être opposé aux deux derniers du classement de D1 après neuf journées : Pontault-Combault (13e) ce soir à 20 h au Cosec, et Villefranche-sur-Saône (14e), samedi dans le département du Rhône. Victor Boillaud et consorts ont respectivement quatre et cinq points d'avance sur ces deux équipes. « Ce ne sont pas deux matchs à ne pas perdre, mais à gagner, insiste l'entraîneur alsacien François Berthier. En cas de bons résultats, cela pourrait nous permettre d'envisager de belles choses. »

Il faudra d'abord se défaire ce soir du club francilien. Les partenaires de Mehdi Ighirri et Damien Waeghe - deux anciens de la maison violette - possèdent la plus mauvaise attaque du championnat (25 buts inscrits en moyenne par rencontre), n'ont gagné qu'une seule fois cette saison et restent sur six défaites d'affilée. « Ça ne va pas être facile, dans le sens où Pontault-Combault est au pied du mur, souligne François Berthier. Si on n'est pas présent, on risque la mésaventure. »