L'Angleterre se réveille avec la gueule de bois

- ©2007 20 minutes

— 

Le Royaume est tombé de haut mercredi soir. Dans son antre de Wembley, l'Angleterre a été battue par la Croatie (2-3), alors qu'un nul suffisait à son bonheur. Les Croates ont inscrit un but à treize minutes de la fin de la rencontre, boutant ainsi les Anglais hors de l'Euro 2008. Un coup de massue qui a fait une première victime hier matin : le sélectionneur Steve McClaren, licencié dix-huit mois après son arrivée. « Nous n'avons bien sûr pas le droit divin de jouer les grandes compétitions, mais ne pas être à l'Euro est une terrible déception », a déclaré le patron de la fédération anglaise, Geoff Thompson. McClaren, coupable d'avoir privé l'Angleterre d'une grande compétition pour la première fois depuis la Coupe du monde 1994, avait pourtant refusé de démissionner après la rencontre.

Du côté des joueurs, l'abattement est total. « Cela va nous faire mal, et pendant longtemps, surtout cet été. Il va falloir accepter les critiques, rebondir dans un nouveau système, mais cela sera difficile », estime le capitaine Steven Gerrard. Seule certitude, le refus de David Beckham, décisif lors de son entrée en jeu en deuxième période, de prendre sa retraite internationale. « Je ne vais pas baisser les bras au moment où l'équipe a besoin de moi », a déclaré Beckham. Dès hier, la presse a cité plusieurs candidats au poste vacant. Martin O'Neill, déjà candidat en 2006, l'inévitable José Mourinho et Fabio Capello sont les noms les plus souvent cités. Gaël Anger